Prcis analytique des travaux de l' Acadmie. [With] Tables des matires, de 1876 1911, par E. Chardon

 

 - 

.

-

198 - Car o il soulait (1) dner huit heures, il convenait qu'il dnt midi; et o il soulait se coucher six heures du soir, souvent se couchait minuit.
281 - ... mnage. L'espce de saveur amre qu'on a remarque dans l'eau de la mer, et qu'on attribue du bitume , lui vient d'une certaine quantit de sel marin base terreuse qui s'y rencontre. En i769, M. Oursel a lu dans une sance de l'Acadmie de Rouen , un mmoire dont le but tait de constater la possibilit de rendre l'eau de la mer potable par la simple filtration , ce qu'il a appuy d'expriences faites avec beaucoup de prcautions, en prsence^ de M. Thiroux de Crosne, intendant...
173 - Plutarque, que 60 est le premier et principal nombre m^ dont se servent ceux qui traitent des choses du ciel ; et , en mme temps , nous savons que les Indiens, successeurs des Egyptiens qui passrent aux Indes lorsque Cambyse dvasta l'Egypte , partagent le jour et la nuit en 60 heures; c'est le nombre 60 de Plu- Histoire det tarque.
206 - Roy, 1769, in-12 de 64 p. La question propose tait celle-ci : Y at-il entre les trois rgnes, animal, vgtal et minral, des limites sensibles et distinctes? ou ces trois rgnes se lient-ils les uns aux autres par une chane continue qui en fasse une unit relle?
49 - H principes du got, ce qui appartient la nature et ce qui appartient l'opinion , pour en con clure jusqu' quel point un homme de gnie doit s'accommoder au goi de son sicle et de sa na.
129 - Le moyen le plus usit pour analyser les eaux minrales a consist jusqu'ici sparer, par l'vaporaxion , les subsiances salines ou terreuses qui y taient contenues ; mais ce moyen , ncessaire en certain, cas, n'est cependant pas aussi exact qu'on se l'est persuad , et nous voyons des chymistes habiles donner des analyses des mmes eaux qui prsentent des diffrences incroyables.... L'embarras d'ailleurs des vaisseaux l'a.ide desquels elles .s'excutent tant incompatible avec...
270 - Il prsentait, comme l'ordinaire, son dessin au professeur, qui, ne regardant que le dessin, dit son avis et marqua son approbation ; mais peine eut-il envisag l'lve qu'il lui fit des excuses : Monsieur, lui rpondit Restout en rougissant, je n'ai pas fait assez de progrs depuis quatre jours que j'ai l'honneur d'tre agr l'Acadmie pour que vous cessiez de me donner les avis que vous me donniez avant cette poque. L'unique grce que j'ai vous demander, c'est de vouloir...
269 - ... qui, touch de son sort, l'amena Paris, alors qu'il avait quinze ans, et le prsenta Jouvenet, qui dcida de le retenir prs de lui. Jouvenet mit beaucoup de zle le former, mais aussi beaucoup de rigueur. Duboullay raconte l'anecdote suivante : Voyant dtruire un tableau, objet de ses complaisances, il ne laissait chapper aucune plainte, mais son visage le trahissait. Jouvenet s'en aperut. Pourquoi, lui dit-il, changez-vous ainsi de couleur?
149 - ... enlev une grande portion de l'corce , et creus , dans la partie ligneuse , une gouttire vase et peu profonde. Vers le milieu du tronc, on remarquait un grand clat de la substance ligneuse , de six pieds de longueur sur quatre pouces de largeur et deux d'paisseur ; cet clat tenait suprieurement l'arbre , et en tait...