Elegiarum: libri quatuor

الغلاف الأمامي
Colligebat N. E. Lemaire, excudebat J. Didot, 1832 - 708 من الصفحات
 

ما يقوله الناس - كتابة مراجعة

لم نعثر على أي مراجعات في الأماكن المعتادة.

طبعات أخرى - عرض جميع المقتطفات

عبارات ومصطلحات مألوفة

مقاطع مشهورة

الصفحة 47 - sulcos. Alter erit turn Tiphys, et altera quae vehat Argo Delectos heroas ; erunt etiam altera bella, Atque iterum ad Trojam magnus mittetur Achilles. Hiñe, ubi jam firmata virum te fecerit aetas, Cedet et ipse mari vector, nec náutica pinus Mutabit merces : omnis feret omnia tellus. Non rastros patietur humus, non vinea falcem
الصفحة 47 - blandos fundent cunabula ñores. Occidet et serpens, et fallax herba veneni Occidet; Assyrium vulgo nascetur amomum *. At simul heroum laudes et facta parentis Jam legere, et quae sit poteris cognoscere virtus ; Molli paulatim flavescet campus arista, Incultisque rubens pendebit sentibus uva, Et durae quercus sudabunt roscida mella. Раиса tarnen suberunt
الصفحة 183 - rayons du soleil vous baisent trop souvent; Vos cheveux souffrent trop les caresses du veut: Dès qu'il les flatte, j'en murmure. L'air même que vous respirez Avec trop de plaisir passe par votre bouche ; Votre habit de trop près vous touche ; Et sitôt que vous soupirez, Je ne sais quoi qui m'effarouche Craint, parmi
الصفحة 49 - tarn longae maneat pars ultima vitae, Spiritus, et quantum sat erit tua dicere facta! Non me carminibus vincet, nee Thracius Orpheus, Nee Linus; huic mater quamvis, atque huic pater, adsit, Orphei Calliopea, Lino formosus Apollo. Pan etiam Arcadia mecum si
الصفحة 293 - De ta tige détachée. Pauvre feuille desséchée, Où vas-tu ? — Je n'en sais rien. L'orage a brisé le chêne Qui seul était mon soutien. De son inconstante haleine Le Zéphyr ou l'Aquilon Depuis ce jour me promène De la forêt à la plaine, De la montagne au vallon : Je vais où le vent me mène , Sans me plaindre ou m'effrayer; Je vais où va
الصفحة 192 - Au banquet de la vie, infortuné convive, J'apparus un jour, et je meurs : Je meurs ; et sur ma tombe où lentement j'arrive, Nul ne viendra verser des pleurs. Sed Nostro proximus
الصفحة 49 - jam tauris juga solvet arator. Nee varios discet mentiri lana colores : Ipse sed in pratis aries jam suave rubenti Múrice, jam croceo mutabit vellera luto; Sponte sua sandyx paséenles vestiet agnos. Talia saecla, suis dixerunt, eurrite, fusis, Concordes stabili fatorum numine Parcae.
الصفحة 214 - de l'airain lent et sombre, De leur chant lamentable accompagnent mon ombre, Et sous des murs sacrés aillent ensevelir Ma vie et ma dépouille, et tout mon souvenir. Vous-mêmes choisirez à mes jeunes reliques Quelque bord fréquenté des Pénates rustiques , Des regards d'un beau ciel doucement animé, Des fleurs et de l'ombrage, et tout ce que j'aimai.
الصفحة 224 - chef-d'oeuvre unique de la nature ! divine Julie ! • possession délicieuse, à laquelle tous les transports du plus ardent • amour suffisent à peine ! non, ce ne sont point ces transports que je • regrette le plus: ah! non; retire, s'il le faut, ces faveurs enivrantes • pour lesquelles je donnerais mille vies; mais rends-moi tout ce qui
الصفحة 293 - La Mort a des rigueurs à nulle autre pareilles : On a beau la prier, La cruelle qu'elle est se bouche les oreilles, Et nous laisse crier.

معلومات المراجع