YouTube Gmail Drive »
 
" de l'airain lent et sombre, De leur chant lamentable accompagnent mon ombre, Et sous des murs sacrs aillent ensevelir Ma vie et ma dpouille, et tout mon souvenir. Vous-mmes choisirez mes jeunes reliques Quelque bord frquent des Pnates rustiques... "
Elegiarum: libri quatuor - 214
Sextus Propertius - 1832 - : 708
-

Souvenirs des muses, ou, Collection des potes franois, morts a la fleur de ...

J. B. Buisson - 1823 - : 580
...couvert d'un funbre linceuil, Que les pontifes saints autour de mon cercueil, Appels aux accents de l'airain lent et sombre, De leur chant lamentable...ensevelir Ma vie, et ma dpouille, et tout mon souvenir. Eh! qui peut sans horreur ses heures dernires Se voir au loin prir dans des mmoires chres?...
-

uvres posthumes d'Andr Chnier: augmentes d'une notice historique, 2

Andr Chnier - 1826 - : 352
...chres ! L'espoir que des amis pleureront notre sort Charme l'instant suprme, et console la mort. Vous-mmes choisirez mes jeunes reliques Quelque...Des fleurs et de l'ombrage, et tout ce que j'aimai. C'est l, prs d'une eau pure, au coin d'un bois tranquille, Qu' mes mnes teints je demande...
-

uvres anciennes (uvres posthumes) revues, corriges et mises en ordre ...

Andr Marie de Chnier - 1826
...chres! L'espoir que des amis pleureront notre sort Charme l'instant suprme, et console la mort. Vous-mmes choisirez mes jeunes reliques Quelque...Des fleurs et de l'ombrage, et tout ce que j'aimai. C'est l, prs d'une eau pure, au coin d'un bois tranquille, Qu' mes mnes teints je demande...
-

Meschacbennes: posies

Dominique Rouquette - 1839 - : 162
...ANATOLE C I .'espoir que des amis pleureront notre sort Charme l'instant suprme et console la mort. Vous-mmes choisirez mes jeunes reliques Quelque...Des fleurs et de l'ombrage et tout ce que j'aimai. ( Andr CHÉNIER. ) Oh! quand pourrai-je encor, pensif et recueilli, Sous tes tides chneaux, couch...
-

Critiques et portraits littraires. [5 vols. Vol. 2-4 are of the 2nd ed.].

Charles Augustin Sainte-Beuve - 1839
...couvert d'un funbre linceuil, ' Que les pontifes saints autour de mon cercueil, Appels aux accents de l'airain lent et sombre, De leur chant lamentable...ensevelir Ma vie et ma dpouille, et tout mon souvenir. Il aime la nature, il l'adore, et non seulement dans ses varits riantes, dans ses sentiers et ses...
-

Posies de Andr Chnier

Andr Chnier - 1840 - : 312
...Que les pontifes saints autour de mon cercueil, Appels aux accents de l'airain lent et sombre, I le leur chant lamentable accompagnent mon ombre, Et sous...ensevelir Ma vie et ma dpouille, et tout mon souvenir. Eh ! qui peut sans horreur,, ses heures dernires, Se voir au loin prir dans des mmoires chres...
-

Posies, prcdes du̕ne notice par M.H. de Latouche

Andr Chnier - 1847 - : 311
...couvert d'un funbre linceul, Que les pontifes saints autour de mou cercueil, Appels aux accents de l'airain lent et sombre, De leur chant lamentable...ensevelir Ma vie et ma dpouille , et tout mon souvenir. Eh! qui peut sans horreur, ses heures dernires, Se voir au loin prir dans des mmoires chres?...
-

Chateaubriand: sa vie et ses crits avec lettres indites l'auteur

F. Z. Collombet - 1851
...couvert d'un funbre linceuil, Que les pontifes saints autour de mon cercueil, Appels aux accents de l'airain lent et sombre, De leur chant lamentable...ensevelir Ma vie, et ma dpouille, et tout mon souvenir. vrit de bastilles nouvelles, qui regorgrent de captifs. C'tait de l que partaient pourl'chafaud...
-

Portraits littraires, 1

Charles Augustin Sainte-Beuve - 1852
...pontifes saints autour de mon cercueil. Appels aux accents de l'airain lent et sombre. De leur chanl lamentable accompagnent mon ombre, Et sous des murs...ensevelir Ma vie et ma dpouille, et tout mon souvenir II aime la nature, il l'adore, et non-seulement dans ses varits riantes, dans ses sentiers et ses...
-

Posies de Andr Chnier

Andr Chnier - 1862 - : 493
...couvert d'un funbre linceuil, Que les pontifes saints autour de mon cercueil, Appels aux accents de l'airain lent et sombre, De leur chant lamentable...ensevelir Ma vie et ma dpouille, et tout mon souvenir. Eh ! qui peut sans horreur, ses heures dernires, Se voir au loin prir dans des mmoires chres?...
-




  1. PDF