Le thtre des Grecs, 1

Cussac, 1820
 

 - 

.

-

69 - II n'est point de serpent ni de monstre odieux, Qui, par l'art imit, ne puisse plaire aux yeux : D'un pinceau dlicat l'artifice agrable Du plus affreux objet fait un objet aimable.
95 - Que le trouble, toujours croissant de scne en scne, A son comble arriv se dbrouille sans peine. L'esprit ne se sent point plus vivement frapp Que lorsqu'en un sujet d'intrigue envelopp D'un secret tout coup la vrit connue Change tout, donne tout une face imprvue.
87 - Sans peine du sujet aplanisse l'entre. Je me ris d'un acteur qui , lent s'exprimer , De ce qu'il veut d'abord ne sait pas m'informer ; Et qui , dbrouillant mal une pnible intrigue , D'un divertissement mfait une fatigue. J'aimerais mieux eucor qu'il dclint son nom ' , 1 Sophocle. (Bon,.) Et dt, Je suis Oreste , ou bien Agamemnon , Que d'aller , par un tas de confuses merveilles , Sans rien dire l'esprit , tourdir les oreilles.
74 - On le peut faire en le rjouissant par le spectacle mme de ses maux, en y attachant ses regards malgr lui par un attrait de plaisir dont il ne puisse se dfendre, et en insinuant dans son cur ce que cette crainte et cette piti ont d'agrable et de doux, non seulement pour le rendre humain, mais encore pour lui apprendre modrer ses passions quand des maux rels viendront les exciter. Car lorsqu'on s'apprivoise avec l'ide des maux, on se fortifie soi-mme contre eux, et on se porte...
51 - Chrilus , et tous ceux qui composrent dans le got de Thespis , oublirent presqu'entirement la destination du chur, et ne parlrent plus de Bacchus. De l , dit Plutarque , il arriva que la tragdie fut dtourne de son but, et passa, des honneurs rendus Bacchus, des fables et des reprsentations passionnes. Les prtres s'en plaignirent , et leurs plaintes fondrent un proverbe. Cela est beau , disait-on , mais on n'y voit
389 - ... d'un effort imptueux , confonde les flots de la mer avec les astres de la vote cleste; que, par le dur effet d'une force invincible, Jupiter prcipite mon corps au fond du noir Tartare ; quoi qu'il fasse , je vivrai.
71 - ... toutes parts la vie humaine. La piti qui n'est qu'un secret repli sur nous la vue des maux d'autrui, dont nous pouvons tre galement les victimes, a une liaison si troite avec la crainte, que ces deux passions sont ini-parables dans les hommes, que le besoin mutuel oblige de vivre dans la socit civile...
71 - Comme nous sommes plus sensibles au mal qu'au bien, nous hassons beaucoup plus l'un que nous n'aimons l'autre , et nous souhaitons moins vivement d'tre heureux , que nous n'apprhendons d'tre misrables. D'o il arrive que la crainte nous est plus naturelle, et nous donne des secousses plus frquentes que toute autre passion , par le sentiment intime et exprimental , qui nous avertit toujours que les maux assigent de toutes parts la vie humaine.
24 - Le mot de gnisse en franais est fort beau, surtout dans une glogue, vache ne s'y peut pas souffrir. Pasteur et berger y sont du plus bel usage ; gardeur de pourceaux ou gardeur de bufs y seraient horribles.
24 - ... noble ne peut souvent tre exprim en franois que par un terme trs bas. Cela se voit par le mot d'asinus en latin, et d'ne en franois, qui sont de la dernire bassesse dans l'une et dans l'autre de ces langues, quoique le mot qui signifie cet animal n'ait rien de bas en grec ni en hbreu, o on le voit employ dans les endroits mme les plus magnifiques. Il en est de mme du mot de mulet et de plusieurs autres.