Histoire des origines de Christianisme, 3

Michel Lvy Frres, Calmann Lvy, 1869
 

 - 

.

-

427 - Trois fois j'ai t battu de verges, une fois j'ai t lapid, trois fois j'ai fait naufrage ; j'ai pass un jour et une nuit dans l'abme.
377 - Ne savez-vous pas que vous tes le temple de Dieu , et que l'Esprit de Dieu habite en vous ? 17.
425 - JsusChrist , dont nous avons t les secrtaires , et qui est crite , non avec de l'encre , mais avec l'Esprit du Dieu vivant ; non sur des tables de pierre , mais sur des tables de chair, qui sont vos curs.
449 - Ce sera vraiment la rsurrection. Si les prmices sont saintes, toute la masse l'est aussi; si la racine est sainte, les rameaux le sont aussi. Quelques rameaux ont t retranchs, et leur place ont t greffes des branches d'olivier sauvage, lesquelles sont devenues ainsi participantes de la racine et des sucs de l'olivier. Garde-toi bien, olivier sauvage, de t'enorgueillir aux dpens des branches coupes. Ce n'est pas toi qui portes la racine, c'est la racine qui te porte.
446 - Car je suis assur que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principauts , ni les puissances, ni les choses prsentes, ni les futures, ni la violence, ni tout ce qu'il ya de plus...
388 - ICor., xi, 20 etsuiv. pas la communion du sang du Christ? Le pain que nous rompons n'est-il pas la communion du corps du Christ?
392 - Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charit, je suis un airain qui rsonne ou une cymbale qui retentit.
399 - Il en sera de mme la rsurrection des morts. Sem corruptible, le corps renat incorruptible; sem humble, il renat glorieux ; sem faible, il renat fort. On a sem un corps animal ; un corps spirituel ressuscite... C'est un mystre que je vous dis : Nous ne mourrons pas tous ; mais tous nous serons transforms ' en un instant indivisible, en un clin d'il, au bruit de la dernire trompette.
307 - Mais lorsqu'il plut celui qui m'avait mis part ds le sein de ma mre et qui m'a appel par sa grce, de rvler en moi son Fils, afin que je l'annonasse parmi les paens, aussitt je ne consultai ni la chair, ni le sang...
387 - Car l'homme n'a point t tir de la femme; mais la femme a t tire de l'homme; 9.