Cours complet de mathmatiques pures, 1

Bachelier, 1837 - 609
 

 - 

.

-

291 - BCD sont gaux : ainsi, tout triangle est la moiti d'un paralllogramme de mme base et de mme hauteur.
57 - ... la droite du produit , autant de chiffres dcimaux qu'il y en a dans les deux facteurs.
250 - CC'> CM C'M. 3. Enfin, si les cercles n'ont aucun point commun, la distance des centres est plus petite que la diffrence des rayons ou plus grande que leur somme, suivant que les cercles sont ou ne sont pas compris l'un dans l'autre; car on a (fig. 58) CD DO ÇA AO, et CC...
327 - AMNO ; donc deux paralllepipedes rectangles de mme hauteur sont entre eux. comme leurs bases. . * / PROPOSITION XIV. . . . THÉORÈME. Deux paralllepipedes rectangles quelconques sont entre eux comme les produits de leurs bases par leurs hauteurs, ou comme les produits de leurs trois dimensions.
283 - Dmontrer que, dans un trapze, la somme des carrs des diagonales est gale la somme des carrs des cts opposs non parallles, plus deux fois le rectangle des bases parallles.
226 - CB , les sommets c,C, se confondant, le ct a se couchera sur ÇA. Les cts d'un angle devant toujours tre considrs comme indfiniment prolongs , on voit que la grandeur d'un angle ne dpend pas de la longueur de ses cts, longueur. qui est cense illimite, mais de l'carlement des deux lignes.
294 - Le carr construit sur l'hypotnuse d'un triangle rectangle est quivalent la somme des carrs construits sur les cts de l'angle droit.
113 - En gnral , un terme quelconque d' une progression par quotient est le produit du premier, par la raison leve une puissance marque par le nombre des termes qui prcdent.
20 - Le dividende n'tant autre chose que le produit d'une multiplication dont le diviseur et le quotient sont les deux facteurs, il suit de la dfinition et des proprits connues (n i3) que, i.