uvres, 7

 

 - 

.

-

253 - Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cur, de toute ton me et de toute ta pense. C'est l le premier et le plus grand commandement. Et voici le second qui lui est semblable : tu aimeras ton prochain comme toi-mme.
390 - Quelle grandeur qu'un seul homme en contienne tant ! La puissance de Dieu se fait sentir en un instant de l'extrmit du monde l'autre. La puissance royale agit en mme temps dans tout le royaume ; elle tient tout le royaume en tat, comme Dieu .y tient tout le monde. Que...
287 - C'est pour cela apparemment que les anciens peuples de la Palestine appeloient leurs rois Abimlech , c'est--dire Mon pre le roi. Les sujets se tenoient tous comme les enfans du prince ; et chacun l'appelant Mon pre le roi, ce nom devint commun tous les rois du pays.
257 - Nous voyons donc la socit humaine appuye sur ces fondemens inbranlables; un mme Dieu, un mme objet, une mme fin, une origine commune, un mme sang, un mme intrt, un besoin mutuel , tant pour les affaires que pour la douceur de la vie.
431 - Ceux qui ne veulent pas souffrir que le prince use de rigueur en matire de religion, parce que la religion doit tre libre , sont dans une erreur impie.
304 - En effet, Dieu, qui a form tous les hommes d'une mme terre pour le corps, et a mis galement dans leurs mes son image et sa ressemblance, n'a pas tabli entre eux tant de distinctions, pour faire d'un ct des orgueilleux, et de l'autre des esclaves et des misrables. Il n'a fait des grands que pour protger les petits ; il n'a donn sa puissance aux rois, que...
266 - O tout le monde peut faire ce qu'il veut, nul ne fait ce qu'il veut; o il n'ya point de matre, tout le monde est matre; o tout le monde est matre, tout le monde est esclave.
403 - ... rien de contraire aux ordres de Dieu. Mais par la mme raison, comme on ne doit pas obir au gouverneur contre les ordres du roi ; on doit encore moins obir au roi, contre les ordres de Dieu. C'est alors qu'a lieu seulement cette rponse que les aptres font aux magistrats ( 3 ) : Il faut obir Dieu plutt qu'aux hommes . III.
482 - Et c'est ce qui fait l'tat de parfaite libert; n'y ayant dans le fond rien de moins libre que l'anarchie , qui te d'entre les hommes toute prtention lgitime, et ne connat d'autre droit que celui de la force. III
613 - ... que fait un acteur, lorsqu'il veut jouer naturellement une passion, que de rappeler autant qu'il peut celles qu'il a ressenties, et que, s'il tait Chrtien, il aurait tellement noyes dans les larmes de la pnitence qu'elles ne reviendraient jamais son esprit, ou n'y reviendraient qu'avec horreur : au lieu que, pour les exprimer, il faut qu'elles lui reviennent avec tous leurs agrments empoisonns, et toutes leurs grces trompeuses?