Oeuvres de M. Boileau Despraux ...: Avec des claircissemens historiques

Chez David ... [et] Durand, 1747
 

 - 

.

-

149 - Tous les jours la cour un sot de qualit Peut juger de travers avec impunit ; A Malherbe, Racan prfrer Thophile Et le clinquant du Tasse tout l'or de Virgile.
47 - Mais un esprit sublime en vain veut s'lever A ce degr parfait qu'il tche de trouver ; Et, toujours mcontent de ce qu'il vient de faire, II plat tout le monde, et ne saurait se plaire ; Et tel dont en tous lieux chacun vante l'esprit Voudrait pour son repos n'avoir jamais crit.
lx - ... tre encore fort longue, le public trouvera bon que je prenne cong de lui dans les formes , et que je le remercie de la bont qu'il a eue d'acheter tant de fois des ouvrages si peu dignes de son admiration.
334 - l'apptit l'assaisonne. 0 fortun sjour ! champs aims des cieux ! Que , pour jamais foulant vos prs dlicieux , Ne puis-je ici fixer ma course vagabonde , Et , connu de vous seuls , oublier tout le monde...
220 - L'vangile au chrtien ne dit en aucun lieu , Sois dvot : elle dit , Sois doux , simple , quitable.
96 - Tout conspire la fois troubler mon repos, Et je me plains ici du moindre de mes maux : Car peine les coqs, commenant leur ramage, Auront de cris aigus frapp le voisinage, Qu'un affreux serrurier, laborieux...
322 - C'est au repos d'esprit que nous aspirons tous , Mais ce repos heureux se doit chercher en nous. Un fou rempli d'erreurs , que le trouble accompagne , Et malade la ville ainsi qu' la campagne , En vain monte cheval pour tromper son ennui : Le chagrin monte en croupe et galope avec lui.
340 - Qu'heureux est le mortel qui, du monde ignor Vit content de soi-mme en un coin retir! Que l'amour de ce rien qu'on nomme renomme N'a jamais enivr d'une vaine fume; Qui de sa libert forme tout son plaisir, Et ne rend qu' lui seul compte de son loisir!
41 - On dirait, quand tu veux, qu'elle te vient chercher ; Jamais au bout du vers on ne te voit broncher, Et, sans qu'un long dtour t'arrte ou t'embarrasse, A peine as-tu parl qu'elle-mme s'y place.
282 - Un jour, dit un auteur, n'importe en quel chapitre, Deux voyageurs jeun rencontrrent une hutre. Tous deux la contestaient, lorsque dans leur chemin La Justice passa, la balance la main. Devant elle grand bruit ils expliquent la chose. Tous deux avec dpens veulent gagner leur cause. La Justice, pesant ce droit litigieux, Demande l'hutre...