Les caracteres de Theophraste traduits du grec, avec Les caracteres ou les moeurs de ce siecle, 1

Chez Pierre Marteau libraire, 1701
 

 - 

.

-

107 - RABELAIS sont inexcusables d'avoir sem l'ordure dans leurs crits : tous deux avaient assez de gnie et de naturel pour pouvoir s'en passer, mme l'gard de ceux qui cherchent moins admirer qu' rire dans un auteur. Rabelais surtout est incomprhensible : son livre est une nigme, quoi qu'on veuille dire, inexplicable ; c'est une chimre, c'est le visage d'une belle femme avec des pieds et une queue de serpent, ou de quelque autre bte plus difforme; c'est un monstrueux assemblage...
93 - L'on n'a gure vu, jusqu' prsent, un chef-d'uvre d'esprit qui soit l'ouvrage de plusieurs. Homre a fait l'Iliade ; Virgile, l'Enide ; Tite-Live, ses Dcades ; et l'orateur romain ses oraisons. Il ya dans l'art un point de perfection, comme de bont ou de maturit dans la nature : celui qui le sent et qui l'aime a le got parfait ; celui qui ne le sent pas, et qui aime en de ou au del, a le got dfectueux.
302 - Celui-l chez eux est sobre et modr qui ne s'enivre que de vin; l'usage trop frquent qu'ils en ont fait le leur a rendu insipide, ils cherchent rveiller leur g'ot dj teint par des eaux-de-vie et par toutes les liqueurs les plus violentes; il ne manque leur dbauche que de boire de l'eau-forte.
168 - Il ya telle femme qui anantit ou qui enterre son mari , au point qu'il n'en est fait dans le monde aucune mention : vit-il encore ? ne vit-il plus ? on en doute. Il ne sert dans sa famille qu' montrer l'exemple d'un silence timide et d'une parfaite soumission. Il ne lui est d ni douaire ni conventions; mais cela prs, et qu'il n'accouche pas, il est la femme, et elle le mari.
105 - Ce sexe va plus loin que le ntre dans ce genre d'crire. Elles trouvent sous leur plume des. tours et des expressions qui souvent en nous ne sont l'effet que d'un long travail et d'une pnible recherche ; elles sont heureuses dans le choix des termes, qu'elles placent si juste...
298 - ... martyr de son ambition, il a une triste circonspection dans sa conduite et dans ses discours, une raillerie innocente, mais froide et contrainte, un ris forc, des caresses contrefaites, une conversation interrompue, et des distractions frquentes. Il a une profusion, le dirai-je? des torrents de louanges pour ce qu'a fait ou ce qu'a dit un homme plac et qui est en.
191 - ... une chose vous manque, c'est l'esprit : ce n'est pas tout ; il ya en vous une chose de trop, qui est l'opinion d'en avoir plus que les autres : voil la source de votre pompeux galimatias, de vos phrases embrouilles, et de vos grands mots qui ne signifient rien.
115 - Racine se conforme aux ntres': celui-l peint les hommes comme ils devraient tre; celui-ci les peint tels qu'ils sont: il ya plus dans le premier de ce que l'on admire, et de ce que l'on doit mme imiter; il ya plus dans le second de ce que l'on...
106 - J'ai lu Malherbe et Thophile. Ils ont tous deux connu la nature, avec cette diffrence que le premier, d'un style plein et uniforme, montre tout la fois ce qu'elle a de plus beau et de plus noble, de plus naf et de plus simple ; il en fait la peinture ou l'histoire. L'autre, sans choix, sans exactitude, d'une plume libre et ingale, tantt charge...
255 - Tout le monde connat cette longue leve qui borne et qui resserre le lit de la Seine, du ct o elle entre Paris avec la Marne qu'elle vient de recevoir : les hommes s'y baignent au pied pendant les chaleurs de la canicule ; on les voit de fort prs se jeter dans l'eau, on les en voit sortir : c'est un amusement. Quand cette saison n'est pas venue, les femmes de la ville ne s'y promnent pas encore ; et quand elle est passe, elles ne s'y promnent plus.