Choix des lettres difiantes crites des missions trangres: Missions du Levant

Jean Baptiste Montmignon
Maradan, 1809
 

 - 

.

-

96 - Nil vient des pluies qui tombent en Ethiopie ; elles commencent au mois d'avril , et ne finissent qu'au mois de septembre : pendant les trois premiers mois les jours sont sereins et beaux ; mais ds que le soleil se couche , il pleut jusqu' ce qu'il se lve , ce qui est accompagn ordinairement de tonnerres et d'clairs. L'inondation ne commence en Egypte que vers le...
45 - Les Armniens ont encore pour pratique de laver les pieds de tous ceux qui sont l'glise : aprs les avoir lavs , les prtres les oignent de beurre , en mmoire du parfum que la femme pcheresse rpandit sur les pieds du Sauveur ; ils se servent de beurre faute d'huile , qui est rare dans le pays.
344 - Monophysites au sens d'Eutychs : ils disent hautement anathme cet hertique insens , pour avoir soutenu que les deux natures aprs l'union se sont confondues ensemble , pour n'en faire plus qu'une , ou que la divinit a absorb l'humanit. Mais leur enttement - soutenir qu'il n'ya en Jsus-Christ qu'une nature , une volont et une opration , est une hrsie relle , qui les rend absolument inexcusables. Et c'est les y entretenir , que de leur passer cette. expression , en...
184 - ... qui fait crotre et mrir les moissons. Le germe se dveloppe, la tige s'lve, l'pi se forme par le secours d'une rose qui supple aux pluies et qui entretient le suc nourricier dont le sol est imbu.
297 - ... peu s'en faut qu'ils ne soient rangs sur la mme ligne. Les trous d'une face ne communiquent point avec ceux de l'autre face ; ils ne sont pas mme vis--vis les uns des autres. Il est important de remarquer que cette roche et les autres sont dans un terrain trs-sec et strile, et que dans tous les environs de ces rochers, on ne dcouvre pas mme l'apparence d'aucune source, ou de quelque autre eau sauvage.
252 - ... de marbre. Je trouvai cent pas de la grande porte du couchant, quatorze colonnes de granit, qui sont encore debout; et un peu plus loin, quatre autres colonnes de porphyre : ce que le temps avoit pargn , a t dtruit par les Turcs , pour en enlever de gros morceaux de marbre bien travaills , et des colonnes dont ils ont voulu orner leurs mosques. J'ai vu dans plusieurs de leurs mosques, le mauvais usage qu'ils ont fait de ces richesses, plaant sans ordre, ces marbres et ces...
19 - Lorsque les enfans ont appris lire , leurs matres d'cole les prsentent l'vque ; l'vque les ordonne ds l'ge de dix ou douze ans ; et aprs l'ordination , ils demeurent deux ou trois jours l'glise sans en sortir. On les y fait lire , ils y jouent , on leur y porte manger , et ils y couchent : ils ont toujours leur petit surplis sur le corps , et ils ne le quittent que lorsque les prtres les reconduisent chez leurs parens ; les parens et les amis du nouvel ordonn...
298 - On remarque aisment un poliment , qui rgne depuis la lvre infrieure de chaque trou jusqu' terre. 2. Ce poliment ne se fait voir que le long d'une petite rigole creuse dans la surface du rocher , et qui suit la rigole d'un bout l'autre.
223 - Ils ont des inventions pour introduire le vent dans ces salles et les rafrachir : ce sont des/nanires de gorges de loup , qui rpondent des coulisses fort troites, o l'air passe avec rapidit, et se mle la fracheur des eaux, L'lvation de ces salles , le marbre et les eaux , y entretiennent une si grande fracheur, que dans les plus grandes chaleurs de l't , il est difficile de s'y tenir long-temps sans pelisse. Les femmes distingues ont aussi leurs salles dans leurs...
258 - ... j'en remarquai une termine par quatre fleurs de lis trs-bien dessines. Il faut que ces fleurs de lis y ayent t peintes avant le huitime sicle , .c'est - -dire, avant la conqute de l'Egypte, par Omar , second calife des mahomtans, car ces nouveaux matres n'auroient jamais permis aux chrtiens de btir une glise pour y faire les saints exercices de notre religion. Je cherchai inutilement dans toute l'glise, quelque inscription qui pt m'instruire de quelque point chronologique...