Oeuvres compltes de Rollin, 4

F. Didot, 1821

 - 

.

-

453 - Chacun, peint avec art dans ce nouveau miroir, S'y vit avec plaisir, ou crut ne s'y point voir : L'avare, des premiers, rit du tableau fidle D'un avare souvent trac sur son modle; Et mille fois un fat finement exprim, Mconnut le portrait sur lui-mme form.
430 - Eschyle dans le chur jeta les personnages, D'un masque plus honnte habilla les visages, Sur les ais d'un thtre en public exhauss, Fit paratre l'acteur d'un brodequin chauss...
428 - La tragdie , informe et grossire en naissant , N'tait qu'un simple chur o chacun , en dansant Et du dieu des raisins entonnant les louanges , S'efforait d'attirer de fertiles vendanges. L , le vin et la joie veillant les esprits , 65 Du plus habile chantre un bouc tait le prix*. Thespis5 fut le premier qui, barbouill de lie...
259 - II peut tout sur les peuples ; mais les lois peuvent tout sur lui. Il a une puissance absolue pour faire le bien , et les mains lies ds qu'il veut faire le mal.
344 - Il n'y avait rien de plus dlicieux voir que leur ville, o les ftes et les jeux taient perptuels, o l'esprit, o la libert et les passions donnaient tous les jours de nouveaux spectacles.
343 - Lacdmone, l'argent tait mpris. Comme toutes ses lois tendaient en faire une rpublique guerrire, la gloire des armes tait le seul charme dont les esprits de ses citoyens fussent possds.
259 - Il doit tre au- dehors le dfenseur de la patrie , en commandant les armes ; et au-dedans, le juge des peuples, pour les rendre bons, sages, et heureux. Ce n'est point pour lui-mme que les dieux l'ont fait roi ; il ne l'est que...
343 - Athnien *, et qui connaissait admirablement le naturel de son pays, nous apprend que la crainte tait ncessaire ces esprits trop vifs et trop libres, et qu'il n'y eut plus moyen de les gouverner quand la victoire de Salamine les eut rassurs contre les Perses. Alors deux choses les perdirent : la gloire de leurs belles actions, et la sret o ils croyaient tre. Les magistrats n'taient plus couts ; et comme la Perse tait afflige par une excessive sujtion , Athnes, dit...
291 - Je jure de ne jamais dtruire aucune des villes du corps des Amphictyons, et de ne pas dtourner le lit ou empcher l'usage de leurs eaux courantes, ni en temps de paix, ni en temps de guerre.
259 - Il doit tre au dehors le dfenseur de la patrie, en commandant les armes; et au dedans le juge des peuples, pour les rendre bons, sages et heureux. Ce n'est point pour luimme que les dieux l'ont fait roi; il ne l'est que pour tre l'homme des peuples; c'est aux peuples qu'il doit tout son temps, tous ses soins, toute son affection; et il n'est digne de la royaut qu'autant qu'il s'oublie luimme pour se sacrifier au bien public.