Fables et contes choisis; avec un dictionnaire

 

 - 

.

53 - Il tait aussi sage qu'on peut l'tre: car il cherchait vivre avec des sages. Instruit dans les sciences des anciens Chaldens, il n'ignorait pas les principes physiques de la nature, tels qu'on les connaissait alors, et savait de la mtaphysique ce qu'on en a su dans tous les ges, c'est-dire fort peu de chose.
87 - Il n'y avait pas moyen de tomber genoux dans la voiture ; l'invalide se confond en excuses et supplie l'empereur d'arrter pour qu'il puisse descendre." "Non pas, lui dit Joseph; aprs avoir mang mon faisan, vous seriez trop heureux de vous dbarrasser de moi aussi promptement; j'entends bien que vous ne me quittiez qu' votre porte.
88 - Antoine se mit rire et moi aussi. " Riez tant que vous le voudrez," reprit le monsieur poudre, " mais suivez mes conseil." vous acquerrez ce que je vous promets. Je puis d'ailleurs vous prcher d'exemple : j'ai t aussi pauvre que vous ; mais, au lieu de mendier, je me suis fait une hotte avec un mauvais panier, et je suis all dans les villages et dans les villes de province, demander, non pas des aumnes, mais de vieux chiffons qu'on me donnait gratis et que je revendais ensuite, un bon...
87 - Pour m'y transporter, j'allais presque toujours pied, rejoindre sur cette route une des petites voitures qui en faisaient alors le service. En sortant des barrires, j'tais toujours sr de trouver un grand pauvre qui criait d'une voix glapissante : La charit, s'il vous plat, mon bon Monsieur ! De son ct, il tait bien sr d'entendre rsonner dans son chapeau une grosse pice de deux sous. Un jour que je payais mon tribut Antoine, c'tait le nom de mon pensionnaire il...
3 - Un jour qu'il travaillait aux champs, triste et abattu cause fle sa crainte, il vit quelques oiseaux entrer dans un buisson, en sortir, et puis bientt y revenir encore. Et, s'tant approch, il vit deux nids poss cte cte, et dans chacun plusieurs petits nouvellement clos et encore sans plumes.
52 - Zoroastre, que l'amour-propre est un ballon gonfl de vent, dont il sort des temptes quand on lui a fait une piqre. Zadig surtout ne se vantait pas de mpriser les femmes et de les subjuguer.
91 - Malgr tout ce que je pus lui dire, je le quittai au bout de dix minutes, paraissant trs peu convaincu de mon existence. Je me rendis chez le gnral Sbastiani. Il tait dans son cabinet de travail ; quatre ou cinq secrtaires crivaient sous sa dicte ; chacun d'eux avait sur son bureau, outre sa plume, son papier et ses canifs, une tabatire d'or qu'il prsentait tout ouverte au gnral, lorsqu'il s'arrtait devant lui.
86 - Il en tait encore loign, lorsqu'un piton, qui regagnait aussi la capitale, fait signe au conducteur d'arrter, ce que Joseph II fait aussitt. " Monsieur," lui dit le militaire (car c'tait un sergent), " y aurait-il de l'indiscrtion vous demander une place ct de vous ? cela ne vous gnerait pas prodigieusement, puisque vous tes seul dans votre calche, et mnagerait mon uniforme que je mets aujourd'hui pour la premire fois.
58 - J'ai jug enfin, par les marques que ses fers ont laisses sur des cailloux d'une autre espce, qu'il tait ferr d'argent onze deniers de fin. Tous les juges admirrent le profond et subtil discernement de Zadig ; la nouvelle en vint jusqu'au roi et la reine. On ne parlait que de Zadig dans les antichambres, dans la chambre, et dans le cabinet; et quoique plusieurs mages opinassent qu'on devait le brler comme sorcier, le roi ordonna qu'on lui rendit l'amende des quatre cents onces...
57 - Orosmade que je n'ai jamais vu la chienne respectable de la reine, ni le cheval sacr du roi des rois. Voici ce qui m'est arriv: Je me promenais vers le petit bois o j'ai rencontr depuis le vnrable eunuque et le trs illustre grand veneur.