YouTube Gmail Drive »
  1 - 10 69 Le grand astre qui l'embellit Fera sa tombe de son lit. L'air ne formera plus ni....
" Le grand astre qui l'embellit Fera sa tombe de son lit. L'air ne formera plus ni grles, ni tonnerres ; Et l'univers qui, dans son large tour, Voit courir tant de mers et fleurir tant de terres, Sans savoir o tomber tombera quelque jour. "
Port-Royal - 416
Charles Augustin Sainte-Beuve - 1867
-

Potes du second ordre: prcds d'un choix des vieux potes Franais, 1

1819
...qui l'embellit Fera sa tombe de son lit. l'air ne formera plus ny gresles ny tonnerres ; Et l'vniuers qui dans son large tour Voit courir tant de mers, et fleurir tant de terres. Sans sauoir o tomber, tombera quelque iour, ACTRE. O y UE mon destin seroit he.w , Si iusqu'au.del...
-

Potes franais: ou choix de posies des auteurs du second et du ..., 2

Jean-Baptiste-Joseph Champagnac - 1825
...grand astre qui l'embellit Fera sa tombe de son lit. L'air ne formera plus ny gresles ny tonnerres ; Et l'univers qui dans son large tour Voit courir tant de mers, et fleurir tant de terres, Sans scavoir o tomber, tombera quelque jour. AUTRE. O que mon destin seroit beau , Si jusqu'au-del du...
-

Port-Royal, 1

Charles Augustin Sainte-Beuve - 1840
...fait qu'un, je crois, dans ce got, mais trs beau : Et l'univers qui, dans son large tour, l'oit courir tant de mers et fleurir tant de terres, Sans savoir o tomber tombera quelque jour .' Mais Adrien a termin le monologue par lequel il s'exhorte au martyre. Flavie, un homme du palais,...
-

Histoire de la littrature franaise du moyen ge au temps modernes

Eugne Nicolas Gruzez - 1852
...roses , Sera brl des feux dont il est clair. L'air ne formera plus ni gresles, ni tonnerres, Et l'univers qui dans son large tour Voit courir tant de mers et fleurir tant de terres , Sans scavoir o tomber, tombera quelque jour. Dans le genre badin , nous ne lui savons pas mauvais gr...
-

Histoire de la littrature franaise du moyen age aux temps modernes

Eugne Geruzez - 1852 - : 536
...roses , Sera brl des feux dont il est clair. L'air ne formera plus ni gresles, ni tonnerres, Et l'univers qui dans son large tour Voit courir tant de mers et fleurir tant de terres , Sans scavoir o tomber, tombera quelque jour. Dans le genre badin , nous ne lui savons pas mauvais gr...
-

Histoire de la littrature franaise du moyen age aux temps modernes

Eugne Geruzez - 1852 - : 536
...roses , Sera brl des feux dont il est clair. L'air ne formera plus ni gresles, ni tonnerres, Et l'univers qui dans son large tour Voit courir tant de mers et fleurir tant de terres, Sans savoir o tomber, tombera quelque jour. Dans le genre badin , nous ne lui savons pas mauvais gr...
-

Causeries du lundi, 8

Charles Augustin Sainte-Beuve - 1855
...astre qui l'embellit Fera sa tombe de son lit. L'air ne formera plus ni grtes, ni tonnerres; Et l'univers, qui, dans son large tour, Voit courir...terres, Sans savoir o tomber, tombera quelque jour. Pour ce beau trait suprme, Maynard s'est souvenu d'un Chur de Snque dans la tragdie A'Hercule...
-

The New Monthly Magazine, 106

Thomas Campbell, Samuel Carter Hall, Edward Bulwer Lytton Baron Lytton, Theodore Edward Hook, Thomas Hood, William Harrison Ainsworth - 1856
...ne formera plus ni grles, ni tonnerres ; Et l'univers, qui, dans son lar^e tour, Voit courir taut de mers et fleurir tant de terres, Sans savoir o tomber, tombera quelque jour. M. Sainte-Beuve claims particular admiration for this beau trait suprme (for which, however, Maynard...
-

Histoire de la posie

Charles Augustin Henry - 1856
...ross , Sera brl des feux dont il est clair. L'air ne formera plus ni gresles , ni tonnerres , Et l'univers , qui dans son large tour Voit courir tant de mers et fleurir lant de terres , Sanssavoir o tomber, tombera quelque jour. Dans le genre badin, nous ne lui savons...
-

The New monthly magazine and universal register. [Continued as] The New ...

1856
...ne formera plus ui grles, ni tonnerres ; Et l'univers, qui, dans son lar^e tour, Voit courir taut de mers et fleurir tant de terres, Sans savoir o tomber, tombera quelque jour. M. Sainte-Beuve claims particular admiration for this beau trait suprme (for which, however, Maynard...
-




  1. PDF