Choix de lectures pour l'anne: accompagnes, d'exercices, de questions spciales et de notes. Semestre 1-2

C. Delagrave et Ce., 1872

 - 

.

128 - ... montrent une face humaine, et en effet ils sont des hommes. Ils se retirent la nuit dans des tanires o ils vivent de pain noir, d'eau et de racines ; ils pargnent aux autres hommes la peine de semer, de labourer et de recueillir pour vivre, et mritent ainsi de ne pas manquer de ce pain qu'ils ont sem.
20 - L'homme superbe est renvers, Ses propres flches l'ont perc. Une Autre. J'ai vu l'impie ador sur la terre : Pareil au cdre, il cachait dans les cieux Son front audacieux ; Il semblait son gr gouverner le tonnerre, Foulait aux pieds ses ennemis vaincus : Je n'ai fait que passer, il n'tait dj plus.
88 - En vain l'injuste violence Au peuple qui le loue imposerait silence ; Son nom ne prira jamais. Le jour annonce au jour sa gloire et sa puissance. Tout l'univers est plein de sa magnificence : Chantons, publions ses bienfaits.
53 - De l sont ns ces bruits reus dans l'univers, Qu'aux accents dont Orphe emplit les monts de Thrace, Les tigres amollis dpouillaient leur audace ; Qu'aux accords d'Amphion les pierres se mouvaient, Et sur les murs thbains en ordre s'levaient. L'harmonie en naissant produisit ces miracles.
132 - Admirez les plantes qui naissent de la terre ; elles fournissent des aliments aux sains et des remdes aux malades. Leurs espces et leurs vertus sont innombrables; elles ornent la terre, elles donnent de la verdure, des fleurs odorifrantes et des fruits dlicieux. Voyez-vous ces vastes forts qui paraissent aussi anciennes que le monde? Ces arbres s'enfoncent dans la terre par leurs racines, comme leurs branches s'lvent vers le ciel.
120 - AVRIL, l'honneur et des bois Et des mois, Avril, la douce esprance Des fruits qui sous le coton Du bouton Nourrissent leur jeune enfance ; Avril, l'honneur des prs verts, Jaunes, pers, Qui d'une humeur bigarre Emaillent de mille fleurs De couleurs Leur...
88 - Tout l'univers est plein de sa magnificence ; Qu'on l'adore, ce Dieu; qu'on l'invoque jamais: Son empire a des temps prcd la naissance ; Chantons, publions ses bienfaits. UNE voix seule. En vain l'injuste violence Au peuple qui le loue imposerait silence ; Son nom ne prira jamais.
88 - Le champ qui les reut les rend avec usure. UNE AUTRE. Il commande au soleil d'animer la nature, Et la lumire est un don de ses mains : Mais sa loi sainte, sa loi pure Est le plus riche don qu'il ait fait aux humains.
54 - Moi qui l't dans ces vallons, Venais m'endormir sous un chne, Au bruit de leurs douces chansons ? Hlas ! si du sein de ma mre, Un mchant venait me ravir, Je le sens bien, dans sa misre, Elle n'aurait plus qu' mourir.
15 - Égyptiens, les prtres et les soldats avaient des marques d'honneur particulires : mais tous les mtiers, jusqu'aux moindres, taient en estime; et on ne croyait pas pouvoir sans crime mpriser les citoyens dont les travaux, quels qu'ils fussent, contribuaient au bien public.