Annales du muse et de l'cole moderne des beaux-arts...: Tome complementaire, 1809. 1 v

C. P. Landon, 1809
 

 - 

.

61 - Tes remords te suivront comme autant de furies; Tu croiras les calmer par d'autres barbaries; Ta fureur, s'irritant soi-mme dans son cours, D'un sang toujours nouveau marquera tous tes jours. Mais j'espre qu'enfin le ciel, las de tes crimes, Ajoutera ta perte tant d'autres victimes; Qu'aprs t'tre couvert de leur sang et du mien, Tu te verras forc de rpandre le tien; Et ton nom paratra dans la race future, Aux plus cruels tyrans une cruelle injure.
66 - Que dis-je? Cet aveu que je te viens de faire, Cet aveu si honteux, le crois-tu volontaire ? Tremblante pour un fils que je n'osais trahir, Je te venais prier de ne le point har. Faibles projets d'un cur trop plein de ce qu'il aime!
91 - Furieuse, elle vole, et, sur l'autel prochain, Prend le sacr couteau, le plonge dans son sein. A peine son sang coule et fait rougir la terre, Les dieux font sur l'autel entendre le tonnerre; Les vents agitent l'air d'heureux frmissements...