Souvenirs d'une Ambassade en Chine et au Japon en 1857 et 1858

Librairie de L. Hachette et cie, 1860 - 350
 

 - 

.

-

344 - christianisme, et d'en suivre les pra'tiques, sans tre passible d'aucune peine inflige pour ce fait. C'tait la libert sur la plus vaste chelle , la libert religieuse, la libert commerciale, la libert de circulation. Les vieux errements de la cour de Pkin faisaient place une politique nouvelle, le temps des tout-puissants vice-rois
344 - stipulait que la religion chrtienne ayant pour objet essentiel de porter les hommes la vertu, les membres de toutes les communions chrtiennes jouiraient d'une entire scurit pour leurs personnes, leurs proprits et le libre exercice de
344 - d'une entire scurit pour leurs personnes, leurs proprits et le libre exercice de leurs pratiques religieuses , et qu'une protection efficace serait donne aux missionnaires qui se rendraient dans l'intrieur du pays.
344 - ajoutait : Aucune entrave ne sera apporte par les autorits de l'empire chinois au droit qui est reconnu tout individu en Chine d'embrasser, s'il le
343 - Tout ce qui avait t prcdemment crit, proclam ou publi en Chine par ordre du gouvernement contre le culte chrtien, tait
345 - lever dans le terrain destin leur rsidence les difices convenables leur culte, comme glises, chapelles
159 - interprtes occupaient des siges disposs sur les cts. Aprs les premiers compliments d'usage, je pris la parole et adressai au fou-tai quelques phrases que l'interprte du consulat de France traduisit mesure. Je dis au gouverneur que j'allais avoir l'honneur de remettre officiellement entre ses mains une dpche qui lui tait adresse, ainsi qu'
310 - aussi blancs que nous, ne sauraient tre les descendants des jaunes fils de Han; eux-mmes, au reste, repoussent toute communaut d'origine avec les Chinois, Leur civilisation, identique, en certains points, avec la civilisation chinoise, s'en loigne grandement sur beaucoup d'autres. Sans doute, les caractres de l'criture sont les mmes; le culte de Bouddha et celui de
4 - eut pour mission de se rendre Athnes en qualit de commissaire mdiateur et de ministre plnipotentiaire pour contribuer rgler le diffrend
158 - Dans cette foule, pas un cri, pas une seule de ces clameurs si habituelles aux Chinois, mais bien un silence profond, recueilli, qui est chez eux le signe du respect et de la crainte, et qui nous permettait de saisir le bruit de quelques observations timidement faites