Critique de la raison pure par Emmanuel Kant

F. Alcan, 1920 - 676
0
Google ʡ .

 - 

.

-

18 - Quand Galile fit rouler ses sphres sur un plan inclin avec un degr d'acclration d la pesanteur dtermin selon sa volont, quand Torricelli fit supporter l'air un poids qu'il savait lui-mme d'avance tre gal celui d'une colonne d'eau lui connue, ou quand, plus tard, Stahl transforma les mtaux en chaux et la chaux en mtal, en leur tant ou en lui restituant quelque chose ', ce fut une rvlation lumineuse pour tous les physiciens. Ils comprirent que la raison...
176 - ... le schme des concepts sensibles, comme des figures dans l'espace, est un produit et en quelque sorte un monogramme de l'imagination pure a priori, au moyen duquel et suivant lequel les images sont tout d'abord possibles...
131 - Si le cinabre tait tantt rouge, tantt non-, tantt lger, tanttlourd, si un homme se transformait tantt en un animal, tantt en un autre, si dans un long jour la terre tait couverte tantt de fruits, tantt de glace et de neige, mon imagination empirique ne pourrait jamais trouver l'occasion de recevoir dans la pense le lourd cinabre avec la reprsentation de la couleur rouge ; ou, si un certain mot tait attribu tantt une chose...
61 - ... la condition que l'objet affecte d'une certaine manire notre esprit. La capacit de recevoir (rceptivit) des reprsentations grce la manire dont nous sommes affects par les objets se nomme SENSIBILITÉ.
501 - ... supporter, qu'un tre, que nous nous reprsentons comme le plus lev de tous les tres possibles, se dise, en quelque sorte, lui-mme : Je suis de toute ternit ; en dehors de moi rien n'existe, hormis ce qui n'existe que par ma volont ; mais d'o suis-je donc ? Ici, tout s'croule au-dessous de nous, et la suprme perfection, avec la plus petite, flottent sans soutien devant la raison spculative qui il ne cote rien de faire disparatre l'une et l'autre sans le moindre...
177 - Le schme de la substance est la permanence du rel dans le temps, c'est--dire la reprsentation de ce rel comme un substrat de la dtermination empirique de temps en gnral, substrat qui demeure donc pendant que tout le reste change.
295 - Si nous disons de l'entendement qu'il est le pouvoir de ramener les phnomnes l'unit au moyen des rgles, il faut dire de la raison qu'elle est la facult de ramener l'unit les rgles de l'entendement au moyen de principes.
37 - Ainsi, chronologiquement, aucune connaissance ne prcde en nous l'exprience et c'est avec elle que toutes commencent... Mais si toute notre connaissance dbute avec l'exprience, cela ne prouve pas qu'elle drive toute de l'exprience...
116 - Les jurisconsultes, quand ils parlent de droits et d'usurpations, distinguent dans une cause la question de droit (quid juris) de la question de fait (quid facti) et, comme ils exigent une preuve de chacune d'elles, ils appellent dduction la premire, celle qui doit dmontrer le droit ou la lgitimit de la prtention.
37 - Que toute notre connaissance commence avec l'exprience, cela ne soulve aucun doute. En effet, par quoi notre pouvoir de connatre pourrait-il tre veill et mis en action, si ce n'est par des objets qui frappent nos sens et qui, d'une part, produisent par eux-mmes des reprsentations et, d'autre part, mettent en mouvement notre facult intellectuelle, afin qu'elle compare, lie ou spare ces reprsentations, et travaille ainsi la matire brute des impressions sensibles pour en tirer...