صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني

AUTRES OUVRAGES DE KANT

Traduits en français

Critique de la raison pratique, trad. nouvelle avec introd. et notes, par

M. F. PICarer, secrétaire du Collège de France. 46 éd. iv. in-8. 6 fr. » Éclaircissements sur la Critique de la raison pure, traduction Tissot. 1 vol. in-s. ..

Epuisé. Doctrine de la vertu, traduction BARNI. 1 vol. in-8.

Epuise. Mélanges de logique, traduction Tissor. 1 vol. in-8

6 fr. » Prolegomènes à toute métaphysique future qui se présentera comme science, traduction Tissor. 1 vol. in-s .

Epuise. Anthropologie, suivie de divers fragments relatifs aux rapports du physique

et du moral de l'homme. et du commerce des esprits d'un monde à l'autre, traduction Tissot. 1 vol. in-8.

Epuise. Traité de pédagogie, traduction J. BARNI; préface et notes par R. THAMIN, recteur de lica fémie de Bordeaux. 3e édit., 1 vol. in-12.

1 fr. 50 La religion dans les limites de la raison, traduction, introduction et notes par A. TRUP SAYGUES, licencié és letties. 1 vol in-8.

3 fr.

OUVRAGES SUR KANT Kant, par Th. Ruyssten, professeur à l'Université de Bordeaux. 1 vol. in-8. 2e édit. (Couronné par l'Académie française).

7 fr. 50 La moraje de Fant: Etude critique, par ANDRE Cresson, docteur ès lettres,

professeur agrégé de philosophie au lycée de Lyon, ancien élève de l'Ecole normale superieure. (Ouvrage couronné par l'Institut). 2. édit., 1 vol. in-16 Prir.

2 fr. 50 Le moralismo de Kant et l'amoralisme contemporain, par A. FOUILLÉE, de T'Istitut. 1 vol. in-..

7 fr. 50 Kant et Ficate et le problème de l'éducation, par Paul Dueroix, doyen de

la Faculté des Lettres de l'Université de Genève. (Ouvrage couronné par l'Academie française). 2e édit., 1 vol. in-8.

5 fr. Essai critique sur l'Esthétique de Kant, par V. Basca, professeur à la Faculté des lettres de l'Université de Rennes. 1 vol. in-8.

10 fr. L'Idée ou critique du Kantisme par C. Prat, docteur ès lettres, agrégé de l'Universiii. 2 éjit., 1 vol. in-8. .

6 fr. La Philosophie pratique de Kant, par V. Delbos, professeur à la Sorbonne.

1 fort vol. in-8 ke lit Bibliothèque de Philosophie contemporaine. 12 fr. 50 La Métaphysique de Herbart et la Critique de Kant, par M. Mauxion, professeur à la Faculté des Lettres de Poitiers. 1 vol. in-8.

7 fr. 50 L'Espace et le Temps chez Leibniz et chez Kant, par Van Bitxa, docteur és lettres. i vol. in-8.

6 fr.

[ocr errors]
[ocr errors]

OUVRAGES DE A. HANNEQUIN Essai critique sur l'hypothèse des atomes dans la science contemporaine.

20 til., 1 vol. in-8 de la Bibliothèque de philosophie contemporaine . 7 fr. 50 Études d'histoire des sciences et d'histoire de la philosophie. Préface de R.

TUBLIN Introduction de M. GROSJEAN. 2 vol. in-8 de la Bibliothèque de phi. losophie contemporaine. (Couronné par l'Institul)

15 fr.

[blocks in formation]

108, BOULEVARD SAINT-GERMAIN, 108

1920
Tous droits de reproduction et d'adaptalion réservés

pour tous pays.

Terquem 3-30.27 12824

PÉFACE

Depuis un assez grand nombre d'années, il n'est plus possible en France de trouver en librairie un seul exemplaire d'une traduction française de la Critique de la Raison pure. Pendant longtemps, les lecteurs français eurent le choix entre deux traductions, celle de Tissot, qui, malgré de nombreux défauts, eut du moins le mérite de mettre pour la première fois l'ouvrage capital de Kant à la portée de ceux qui ne savaient pas l'allemand, et celle de Barni, plus soignée, plus attentive au texte, plus souple et plus littéraire, entendons par là plus facile à lire et plus française, où la plupart des lecteurs de la Critique dans notre pays se sont habitués à chercher la pensée exacte et fidèle de Kant. Il arriva ainsi que la traduction de Barni fut généralement préférée à celle de Tissot, et que, quoique sensiblement plus récente, elle fut épuisée à peu près dans le même temps, sinon même plus tôt que celle-ci. Toujours est-il que depuis près de vingt-cinq ans on ne trouve plus l'une et l'autre que dans les bibliothèques publiques, sauf les rares exemplaires offerts d'occasion à des prix fort élevés.

A cette situation, regrettable à tous égards, d'abord pour les étudiants, qui ont besoin d'un guide au moins lorsqu'ils abordent pour la première fois le texte de la Critique, ensuite pour une foule de personnes, souvent

[merged small][ocr errors]

plus malveillantes pour la doctrine de Kant qu'éclairées sur son contenu, et pourtant désireuses de se renseigner, deux jeunes philosophes se sont résolus à mettre un terme. Malgré les difficultés d'une telle entreprise, ils ont formé le dessein de faire de la Critiquc une traduction nouvelle, en profitant sans doute du travail de leurs devanciers, mais en adoptant pour leur compte une méthode dont ils exposeront plus loin, dans un Avant-propos, les lignes principales. L'idée essentielle dont ils se sont inspirés est qu'il faut conserver à la pensée de Kant, en la faisant passer dans notre langue, son caractère compréhensif, sa plénitude, l'abondance des détails précis qui lui donnent parfois une sorte de surcharge, mais qui, à y regarder de plus près, parviennent seuls à lui donner une expression complète et cette sorte de clarté supérieure qu'engendre la réunion de tous les éléments logiques d'un jugement complexe. Le devoir du traducteur, assurément, est de ne point la surcharger encore ou l'alourdir en subissant trop docilement cette fatalité de toutes les traductions qu'à chaque membre de phrase et presque à chaque mot traduit, un peu plus d'imprécision et partant un peu plus d'obscurité passe au texte nouveau, qui n'était pas dans le texte original; mais il ne faut pas non plus, surtout lorsqu'il s'agit de Kant, que le souci d'être clair avant tout, et clair en dépit de l'effort requis par la profondeur même de la pensée, plus encore que par la forme où elle fut conçue, entraîne le traducteur à sacrifier quoi que ce soit du fond pour alléger la forme, ou même à altérer l'allure originale et caractéristique de la pensée primitive, pour la rendre plus alerte, plus vive, plus légère, bref

pour la mettre davantage, comme on dit, au goût du lecteur français. Ce qu'il faut souhaiter à une traduction de la Critique de Kant, c'est d'être au moins aussi claire que le texte du grand philosophe, mais

« السابقةمتابعة »