uvres compltes, revues, prcdes d'une nouvelle vie de Molire [&c.] par P.R. Auguis, 1

 

 - 

.

-

263 - ... savants et les vrais braves ne se sont point encore aviss de s'offenser du Docteur de la comdie et du Capitan, non plus que les juges, les princes et les rois de voir...
281 - Il faudrait tre l'antipode de la raison, pour ne pas confesser que Paris est le grand bureau des merveilles, le centre du bon got, du bel esprit et de la galanterie.
19 - II n'tait ni trop gras ni trop maigre ; il avait la taille plus grande que petite, le port noble, la jambe belle; il marchait gravement; avait l'air trs-srieux, le nez gros, la bouche grande, les lvres paisses, le teint brun, les sourcils noirs et forts ; et les divers mouvements qu'il leur donnait lui rendaient la physionomie extrmement comique.
21 - L'autre, fougueux marquis, lui dclarant la guerre, Voulait venger la cour immole au parterre. Mais, sitt que d'un trait de ses fatales mains La Parque l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa muse clipse. L'aimable Comdie, avec lui terrasse, En vain d'un coup si rude espra revenir Et sur ses brodequins ne put plus se tenir.
21 - Mais, sitt que d'un trait de ses fatales mains La Parque l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa muse clipse. L'aimable Comdie, avec lui terrasse, En vain d'un coup si rude espra revenir Et sur ses brodequins ne put plus se tenir. Tel fut chez nous le sort du thtre comique.
274 - Pour moi, mon oncle , tout ce que je puis vous dire, c'est que je trouve le mariage une chose tout fait choquante. Comment est-ce qu'on peut souffrir la pense de coucher contre un homme vraiment nu ? MABELON.
263 - ... que ces vicieuses imitations de ce qu'il y a de plus parfait ont t de tout temps la matire de la comdie; et que...
21 - Avant qu'un peu de terre, obtenu par prire, Pour jamais sous la tombe et enferm Molire, Mille de ses beaux traits, aujourd'hui si vants, Furent des sots esprits nos yeux rebuts. L'ignorance et l'erreur ses naissantes pices En habits de marquis, en robes de comtesses...