Leons de physique exprimentale, 5

 

 - 

.

-

536 - Jacje affis fur fon lit , fe procure la vue de ce qui fe pafle dans une longue rue ou dans une place publique, par le moyen d'une glace place au ct d'une fentre , avec une inclinaifon convenable ; un pareil miroir inclin ...
466 - L'iris eft ce cercle color que l'on apperoit fous la corne tranfparente , & au milieu duquel il ya un trou rond qu'on nomme la prunelle ou la pupille. L'iris eft...
411 - S , mnage dans un volet de fentre , dans une chambre inac? ceflible d'ailleurs la lumire du jour. (Fig. i). Il faut que l'Obfervateur , ayant le dos tourn vers le Soleil , fe place vers RV, entre la fentre & la Boule : telle diftance & telle hauteur , que les Rayons qui reviennent de la boule l'il...
5 - ... corps peut agir fur un autre corps. Mais cet agent qui tranfmet l'il l'action du corps lumineux ou illumin , doit tre lui-mme quelque chofe de matriel ; autrement comment pourroit-il recevoir & communiquer une modification qui ne peut convenir qu' la...
13 - Comment entendons- nous la voix d'un homme qui nous parle de loin pendant la nuit ? Eft-ce par des portions d'air rendues fonores dans fa bouche , & qui traverfent enfuite tout l'efpace qui eft entre cet homme & nous, pour venir frapper nos oreilles ? On fait bien que cela ne fe fait point ainfi : on...
513 - ( puisqu'aucun corps lumineux n'a jamais vu l'ombre du corps qu'il claire); comme les endroits de cette muraille o le soleil ne donne point...
7 - ... la fphre de notre univers. Le foleil qui en occupe le centre , les toiles fixes qui en font comme les limites , & tous les corps qui s'enflamment fur la terre & ailleurs, animent cette matiere par un mouvement qui ne la tranfporte pas d'un lieu dans un autre , mais qui l'agite par une efpce de trmouffement , e...
574 - ... main ,ne portant point une ombre, on peut prendre les traits et dessiner avec la plus grande exactitude. Ce qu'il ya de singulier, c'est que l'image de l'objet qu'on observe est distincte toutes sortes de distances de la lentille.
568 - MAGIQUE. 1035. EXPLICATION. La Lanterne magique, dont l'invention eft due au clbre Jfuite Kirker, eft une Machine qui fait parotre en grand , fur un Carton ou fur un Mur, des Figures peintes en petit fur des morceaux de Verre mince , & avec des couleurs bien tranfparentes. Voici le Mcanifme phyfique de cette curieufe Machine , o la grave Ignorance ne voit rien que de trivial ; & o le Phyficien clair voit tous les merveilleux fecrets de la Dioptrique mis en jeu & en action.
4 - J'entends , dit-il , par le mot de lumiere le moyen dont la nature a coutume de fe fervir pour aflecter l'il de cette impreffion vive & prefque toujours agrable qu'on appelle clart , & pour nous...