Les oublis et les ddaigns: figures littraires de la fin du XVIIIe sicles

Poulet-Malassis et de Broise, 1861 - 670
 

 - 

.

-

118 - Malesherbes trahit ces mots une rticence qui semblait indiquer en lui la pense d'une de ces morts antiques qui enlevaient l'homme la fortune et qui le rendaient, dans les extrmits du sort, son propre juge et son propre librateur; puis, comme se reprenant lui-mme de sa pense : Si le roi, dit-il, tait de la religion des philosophes, s'il tait un Caton ou un Brutus , il pourrait se tuer. Mais le roi est pieux , il est chrtien ; il sait que sa religion lui dfend d'attenter...
72 - Saint-Jacques , immobile d'tonnement et d'horreur, surpris de voir les cieux, les lments, la cit et les humains tous galement muets. Dj deux charrettes pleines de corps morts avaient pass prs de moi : un conducteur tranquille les menait, en plein soleil et moiti ensevelis dans leurs vtements noirs et ensanglants, aux plus profondes carrires de la plaine de Montrouge que j'habitais alors.
265 - Mais non. n'allez pas croire cela ; je ne suis point du tout bien depuis quelques jours : j'ai un fond d'abattement qui me fait peur. Quelle ide ! reprit le marquis ; en vrit vous tes au mieux, et vous m'inspirez une tendresse... Ce que vous dites l, interrompit la comtesse, est d'une noirceur abominable. Je sais que la petite prsidente de *** vous a subjugu : vous tes partout avec elle, et vous l'avez mene au ballet de Versailles.
63 - ... jadis attribues au peuple parisien, que l'on ne m'impute point cette couleur triste et dominante. Il a fallu que mon pinceau fut fidle. Il enflammera peut-tre d'un zle nouveau les administrateurs modernes, et dterminera la gnreuse compassion de quelques mes actives et sublimes. Je n'ai jamais crit une ligne que dans cette douce persuasion, et, si elle m'abandonnait, je n'crirais plus.
72 - C'tait le lendemain des massacres de Septembre ; je descendais pas lents la rue Saint-Jacques , immobile d'tonnement et d'horreur, surpris de voir les cieux, les lments, la cit et les humains tous galement muets. Dj deux charrettes pleines de corps morts avaient pass prs de moi : un conducteur tranquille les menait, en plein soleil et moiti ensevelis dans leurs vtements noirs...
268 - Ma foi, madame, je n'ai point une poitrine l'abri de cela, et moins que vous n'ayez toute la guimauve de l'univers mon service, je ne crois pas franchement... Ah ! marquis, vous vous tes engag, et je vous avoue que vous m'indisposeriez cruellement si vous ne lisiez pas. Allons, madame...
190 - Nous nous abonnerons! Tantt ce sont des pages entires imprimes en sens inverse , des pages toutes blanches ou des pages toutes noires; d'autrefois c'est le titre qu'il change et qu'il remplace de la sorte : LES FAMEUSES LUNES DU FAMEUX COUSIN JACQUES , CE GRAND HOMME. Toutes ces calembredaines paraissent plaire infiniment ses souscripteurs, qui de tous cts lui envoient, avec leurs flicitations sincres, celui-ci un panier de vin de Champagne, celui-l une petite chienne blanche aux...
17 - J'ignore si l'envie me prendra jamais d'essayer d'y tre admis ; mais je sais bien que j'y renonce de bon cur, s'il faut absolument se charger d'un sceau particulier de probation , s'il faut faire autre chose qu'tre ferme, droit et naf, respecter ce qui est respectable , mpriser ce qui est mprisable, ddaigner les sectes et leur fanatisme , et enfin montrer sans cesse ce que l'on a dans le cur, mais aussi n'y avoir que ce que l'on montre.
74 - ... garrott une planche, se dbattant encore, et recevant si mal le coup de la guillotine qu'il n'eut pas le col mais l'occiput et la mchoire horriblement coups...
170 - Il ne suffit pas de faire tomber la tte d'un roi pour le tuer; il vit encore longtemps aprs sa mort; mais il est mort vritablement quand il survit sa chute. Je m'arrte ici pour laisser faire la Convention les rflexions que prsentent celles que je viens de lui soumettre.4...