Thtre des grecs, 1

 

 - 

.

-

90 - Que le trouble , toujours croissant de scne en scne , A son comble arriv , se dbrouille sans peine. L'esprit ne se sent point plus vivement frapp Que lorsqu'on un sujet d'intrigue envelopp D'un secret tout coup la vrit connue Change tout , donne tout une face imprvue.
43 - ... tragdie, c'est-dire chanson du bouc ou des vendanges. Ce ne fut, en effet, rien autre chose durant un long espace d'annes. On perfectionna de plus en plus le mme genre , mais on ne le changea pas. Il fit entr' autres la rputation de quinze ou seize potes, presque tous successeurs les uns des autres.
66 - C'eft dans le chapitre quatrime de fa poetique que Boiledu a puif ces beaux vers: II n'eft point de ferpent ni de monftre odieux Qui par l'art imit ne puifle plaire aux yeux. D'un pinceau dlicat l'artifice agrable , Du plus affreux objet fait un objet aimable : Ainfi , pour nous charmer , la tragdie en pleurs D'Oedipe tout fanglant fit parler les douleurs. Voici ce que dit Arijlote : L'imitation et r l'harmonie ont produit la pofie....
43 - On voit asss que ni dans ces hymnes, ni dans les Churs qui les chantoient, on ne trouve aucune trace de la vritable Tragdie, en pntrer l'ide plutt que le nom. On peut toutefois conjecturer avec fondement que ces...
122 - Horace*. Euripide prit un ftyle moins loign de l'ufage ordinaire , quoique noble ; & il parut aimer mieux y rpandre de la tendrelTe & de l'lgance , que de la force & de la grandeur.
312 - P'ROMÉTHÉE. J'ai plac chez eux l'efprance aveugle. LE CHUR. Don prcieux que tu as fait aux mortels ! PROMÉTHÉE. De plus , je leur ai fait part du feu clefte. LE CHUR. Le feu! quoi les mortels pofsdent ce brillant trfor ! PROMÉTHÉE.
87 - Homre, comme nous l'avons dj vu, auteur de ces grands refforts, foulve rois contre rois , peuples contre peuples , & dieux contre dieux. Le deftin qui fait l'quilibre, le maintient ou le rompt, comme il lui plat , en faveur des uns ou des autres , mais prefque toujours au dtriment des Grecs; & la colre d'Achille, oifive en apparence, cftTame de ces agitations &: de ces temptes.
70 - ... oubliant qu'il est homme comme eux , et qu'il paiera chrement de courtes joies par de longues douleurs. Comment donc prcautionner l'homme contre des maux invitables ? comment le rendre sensible autant qu'il doit l'tre ? comment le fortifier contre l'abattement o le jettent la crainte et la piti ? On le peut faire , en le rjouissant...
91 - ... renverfant la balance, reoivent la fin le prix d la Vertu & au crime , les uns la punition , les autres la rcompenfe.
72 - ... par l'imitation de la crainte & de la piti , &: que par confquent il a fenti le prix de ces pafons mifes en uvre.