Dictionnaire historique des cultes religieux [by J.F. de la Croix].

 

 - 

.

-

274 - Le paliium que le pape envoie aujourd'hui aux archevques , eft fait de laine blanche, & en forme de bande large de trois doigts , qui entoure les paules comme de petites bretelles , ayant des pendants longs d'une palme , par-devant & par-derrire , avec de petites lames de plomb arrondies aux extrmits, couvertes de foie noire , & quatre croix rouges.
244 - Heu cette congrgation. Le grand nombre de perfonnes qui fe rendoient ces confrences , engagea Philippe demander aux adminiftrateurs de l'glife de S. Jrme un lieu o il pt tenir commodment fes pieufes aflembles.
236 - ... vol avoit t dcouvert. Quand plusieurs personnes deviennent suspectes dun vol , et quon ne peut en convaincre aucune en particulier , voici le biais qu'on prend pour se dterminer. On crit les noms de tous ceux qu'on souponne, sur des billets particuliers, et on les dispose en forme de cercle : on voque ensuite le dmon avec les crmonies accoutumes , et on se retire aprs avoir ferm et couvert le cercle, de manire que personne ne puisse y toucher.
261 - Ils fervent de paiage aux gens de bien qui vont prendre pofleffion de la flicit qui leur eft deftine. Ils portent en main des efpeces de lettres ou de certificats que les prtres leur ont donns pour rendre tmoignage de leurs bonnes uvres ; & les Bonzes les conduifent dans le fjour du bonheur. Plus...
316 - I on vous dira ce que vous devez faire. Ceux qui accompagnoient Saul demeuroient immobiles d'tonnement, parce qu'ils entendoient la voix , fans appercevoir perfonne. Saul fe leva , & fut bien furpris de ne rien voir, quoiqu'il et les yeux ouverts. Il fallut le conduire par la main Damas., o il demeura trois jours aveugle , fans boire ni manger. Il y avoit Damas un difciple des aptres , nomm Ananias , auquel Dieu ordonna d'aller trouver Saul , lui indiquant le lieu o il toit...
297 - Pour bien obferver ce prcepte, ils cherchent, avec une exactitude fcrupuleufe dans toute la maifon , pour en ter jufqu'aux moindres chofes fermentes. Ils vifitent pour cela tous les coins du logis , les coffres , les armoires ; puis , ayant bien nettoy la maifon , ils la blanchiflent , & la meublent d'uftenfiles de table & de cuifme tout neufs, ou de ceux qui ne fervent qu' ce jour-l.
111 - La priere & le travail des mains, telles toient les principale occupations de ces premiers moines. Leurs cellules toient un peu loignes les unes des autres. Ils y demeuroient pendant tout le jour, appliqus au travail, & ne fe voyoient que le foir & la nuit , aux heures de la priere. Il y avoit de ces moines qui travailloient la campagne, & fe...
255 - Il ne s'y fut pas plutt engag , qu'on en ferma fur lui le couvercle. Les conjurs verferent enfuite du plomb fondu fur le coffre, & le jetterent dans la mer. Ifis , ayant appris cette runefte nouvelle , donna toutes les marques de la plus vive douleur.
413 - Difciplinants ont des gants & des fouliers blancs , ,, une camifole dont les manches font attaches avec des rubans ; ils portent un ruban leur bonnet ou leur difcipline , de la couleur qui plat le plus leurs ,, maiirefles.
346 - Il n'toit pas facile d'intimider des prlats accoutums rfner aux perfcutions des payens. Leur maxime fondamentale toit de travailler de tout leur pouvoir au falut des autres, mais de ne pas fe perdre avec les incorrigibles. Le pnitent n'avanoit donc d'un degr l'autre que par l'ordre du prlat. Le temps feul ne dcidoit pas de la pnitence; mais on l'abrgeoit s'il...