Dictionnaire historique d'ducation, 3

 - 

.

-

282 - Majest juge divinement bien de toutes choses ; il est vrai que voil le plus sot et le plus ridicule madrigal que j'aie jamais lu. Le roi se mit rire, et lui dit : N'est-il pas Vrai que celui qui l'a fait est bien fat? Sire, il n'ya pas moyen de lui donner un autre nom. Oh bien ! dit le roi, je suis ravi que vous m'en ayez parl si bonnement; c'est moi qui l'ai fait. Ah ! Sire , quelle trahison ! que Votre Majest me le rende; je l'ai lu brusquement. Non, Monsieur le marchal : les premiers...
282 - Le marchal, aprs avoir lu, dit au roi : Sire , Votre Majest juge divinement bien de toutes choses ; il est vrai que voil le plus sot et le plus ridicule madrigal que j'aie jamais lu.
320 - Vous avez employ votre noble puissance apprhender icelle femme qui se dit la Pucelle, au moyen de laquelle l'honneur de Dieu a...
234 - Mon Pre , j'ai entendu plusieurs grands orateurs dans ma chapelle ; j'en ai t fort content : pour vous, toutes les fois que je vous ai entendu , j'ai t trs-mcontent de moi-mme.
213 - Monsieur, je prends cette place, parce que c'est celle o je me mets toujours, et cette chaise, parce qu'elle est moi. Or, et par droit et par raison, chacun est matre dans sa maison.
234 - Clermont, prcha son fameux sermon du petit nombre des lus. Il y eut un endroit o un transport de saisissement s'empara de tout l'auditoire ; presque tout le monde se leva moiti par un mouvement involontaire ; le murmure d'acclamation et de surprise fut si fort qu'il troubla l'orateur, et ce trouble ne servit qu' augmenter le pathtique de ce morceau...
251 - L'invisible et inutile vrit n'est pas accoutume trouver tant de sensibilit parmi les hommes, et les objets les plus ordinaires de leurs passions se tiendraient heureux d'y en trouver autant.
242 - ... d'un chimiste, par exemple, et celle d'un astronome; qui ft auprs du public leur interprte commun ; qui pt donner tant de matires pineuses et abstraites des claircissements, un certain tour, et mme un agrment que les auteurs ngligent quelquefois de leur donner, et que cependant la plupart des lecteurs demandent; enfin, qui, par son caractre , ft exempt de partialit et propre rendre un compte dsintress des contestations acadmiques.
316 - S'il vous plat me donner gens de guerre par grce divine et force d'armes , je ferai lever le sige d'Orlans , et vous mnerai sacrer Reims , malgr tous vos ennemis...
492 - Du thtre franais l'honneur et la merveille, II sut ressusciter Sophocle en ses crits ; Et dans l'art d'enchanter les curs et les esprits, Surpasser Euripide et balancer Corneille.