صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني
[blocks in formation]

MÉTHODIQUE.
L O G I QUE,
MÉT A PHYSIQUE

[ocr errors]

E T

M O R A LE,
PUBLIÉ E par M. LACRETELLE.

TOME TROISIEME.

A P A RIS, Chez PANCKOUCKE, Libraire , hôtel de Thou , rue des Poitevins

A LIÉGE, Chez PlomteUX, Imprimeur des Etats.

M. DCC. LX X XI X.

AVEC APPROBATION, ET PRIVILÉGE DU Roi.

[ocr errors][merged small]

tems.

DIGNITÉS, r. f. Les honneurs & les di- ! trer avec confiance ; les yeux voleront à son palgrités ne devant être que les récompenses de la sage , on s'empressera de l'approcher ; il verra vertu , le vice ne peut les posséder qn'à titre tous les égards lui annoncer les dignités, tous d'ofurpation.

les respects son élévation ; il n'aura plus rien à
craindre

peut
être

que de se montrer trop longSi l'on découvroit les routes que tant de gens qui nous éblouiffent ont suivies pour s'avancer , & de quels moyens ils se font servis pour se dé A voir ce port assuré, cette démarche fière , gager de tous les mauvais pas qu'ils ont rencon ce front serein , cette liberté d'agir; on juge que trés , peut-être s'aimeroit-on affez pour ne vou c'est un homme en place, mais à l'entendre parloir jamais faire le même chemin à ce prix : & ler, on juge que ce n'est rien de plus. dès-là, que d'inquiétudes , que de mortifications, que de baffelles ne s'épargneroit-on pas ? C'est du sein de la royauté que se répandent

les honneurs & les dignités ; ceux qui en approOn peut avoir fait couler des feuves de fang chent le plus , en attrapent le plus.. Source fépar une grande habileté dans l'art de le faire conde néanmoins , qui ne chercheroit qu'à re couler ; avoir conquis des provinces & des répandre , & qui couleroit peut-être jusques royaumes ; s'être fait un nom également grand dans le camp d'une armée victorieuse , fi' les & redoutable , & néanmoins n'être ni bon ami, courtisans ambitieux n'en arrêtoient le cours. ni officieux, ni charitable , ni chrétien. Quel avantage donc pour un héros de ce caractère, Peut-on convenir que les emplois les plus sil pouvoit être confondu dans la foule ! sans honorables ne sont dûs qu'au feul mérite, & re doute, que dépouillé alors de tout l'extérieur plaindre , fans rougir , quand on les voit passer pompeux qui l'annonce , il n'en seroit que plus à d'autres ? rarement en butte aux réflexions , & par conséquent haï ou méprise de beaucoup moins de Les dignités n'ont rien de fi séduisant pour gens.

un honnête homme , que de le meitre en situa

tion de protéger la vertu. La marque la plus On ne peut disconvenir qu'il n'y ait d'heu- sûre qu'on ne les mérite pas, c'est quand on ne reuse obscurité, fi j'ose m'exprimer ainsi

. Mille la prorège pas. gens , desquels on ne disoit' ni bien ni mal parce qu'ils n'étoient pas connus , n'ont gagné Les dignités ont des devoirs relatifs à ceux par leur élévation, qu'à se faire mépriser du pu- qui y sont subordonnés : 00 ne doit point être blic. Etre en place, & prétendre échapper à la admis à commander , quand on ne sait point malignité des hommes, c'est prétendre à l'impor. protéger : l'avantage de l'un n'est de mise , fible. I's sont trop mauvais pour accorder à une qu'autant qu'on fait user de l'autre. même personne les avantages de la fortune , & la gloire de la réputation ; mais quand même A cette foule de gens qui entourent Sozion, un homme se conduiroit dans un grand poste qui le précèdent & qui le suivent , qui ne croiroit avec beaucoup de sagesse & de bonheur la qu'ils font cortège à son bon cour, à la gébizarrerie de la jalousie n'en vient-elle pas-là, nérosité, à l'usage oilicieux qu'il fait de son cré. qu'on se lasse de lui , parce qu'il est heureux

dit ? Mais non la crainte seule de le trou. beaucoup plus long - tems qu'on n'aime qu'il le ver en son chemin lui forme cette cour; on soit?

ne s'empresse à être autour de sa personne,

que parce qu'on le redoute : & néanmoins assez Un homme né dans l'obfcurité, & qui a par- imbeciile, il se croit aimé, parce qu'il fe voit couru l'espace qui se trouvoit entre la naissance entouré. & les dignités dont il est revêtu ; qui y eft parvenu, malgré les chemins tortueux qu'il a ten A quoi tient-il donc qu'on ne ferme la porte contrés , & fans d'autre guide que son devoir , pour une bonne fois, quand on ne promet con fans d'autre secours que son habileté ; & fans crédit que pour ne pas effaroucher? Ne fauroit-on d'autre appui que ses vertus : un homme, dis-je , être grand , fans jouir de la petitelle des autel que je le dépeins , peut néanmoins le mon-1 tres o Triste Situation de la grandeur , quand Encyclopédie. Logique, Métaphysique & Morale, Tom, III.

A

etre surpris, fi elle le trouble , fi elle se perd de vos

elle ne peut re suffire à elle-même ! On veut trouveroit dans l'inaction, vous ne laissez pas avoir des courtisans qu'on amuse , parce que encore au premier coup qu'ils frappent, de fans eux on s'ennuiroit à être courtisan.

vous failir d'un livre , pour marquer votre affi

duité au travail, ou pour avoir en main un préQuelle fecouffe à une ame foible, d'être trans texte de les congédier. Tout ce qui approche portée tout d'un coup de la plus grande obscu tunt soit peu de la disipacion vous allarme ; les rité au plus grand jour! Peu faite pour un mou fères publiques, les spectacles les moins dangevement fi disproportionné à ses forces, faut-il reux, les promenades; les sociétés mêmes dans

votre famille ; quel changement ! Il n'est pas jufvue, si elle ne se connoît plus ? Attendons que qu'à votre manière de vous mettre qui ne soit sa propre insuffisance la replace dans sa fitua- étudiée , & il semble que vous ne longiez qu'à tion naturelle : alors, peut être honteuse elle vous rendre difforme. Devenez pontife incermême de son élévation , elle n'en sera que plus samment , je vous y exhorte , je vous en conraisonnable , & plus humaine.

jure , ne ftit-ce , mon cher Urime , que pour

être autorisé à jouer le rôle qu'il vous plaira. A voir les hommes fi surpris de la chûte inopinée d'un grand , qui ne croiroit qu'ils vont C'est être peu versé dans la connoissance des profiter de fun exemple, & se corriger des gens en place, de croire qu'ils nous observent iêmes vices qui l'ont fait périr ? La nouvelle aflez dans nos démarches pour en être détereft publique : ils s'en amusent quelque-tems : minés à nous faire plaifir : le seul moyen de mais sans nulle réflexion sur leur propre con s'en faire des protecteurs utiles, c'est de comduite , ils courrent la plupart au même précipice. mencer par leur laisser entrevoir qu'ils feront de

nous ce qu'ils voudront. Défions-nous de notre situation , dès qu'elle nous rend trop heurcux. Il faut quelquefois des Je ne dois rien attendre d'un grand , s'il n'atdisgraces , on n'en devient que plus sage & plus tend rien de moi ; d'un orgueilleux, s'il ne me habile : tel ne connoissoit pas la mer dans la bo. trouve rampant ; d'un suffisant, si je ne me fais nace, qui après avoir essuyé quelque tempête , aux baffelles ; d'un présomptueux, si je ne lui devient un bon pilote.

applaudis toujous ; d'un homme prévenu de foi,

si je ne lui cède en tout ; d'un ami, li je ne Ne persuadera-t-on jainais aux Pomerions que donne pas dans ses caprices ; de ceux qui sont dès là qu'ils sont nés dans la roture, ils sont au-dessous de moi , fi je ne leur suis bon à rien, exclus de certains postes après lesquels ils cou ni de ceux enfin avec qui je cours la même car. rent toute leur vie ; que des raisons d'état exi-rière , s'ils me foupçonnent de vouloir les de gent que ces places ne soient remplies que par vancer. Etrange embarras ! pour un homme qui des personnes de la première qualité ; que l'usage voudroit travailler à son avancement, sans qu'il en est établi; & qu'en vain on souhaiteroit sur en coucât à son honneur , & qui fait néanmoins cela quelque réforme en faveur des gens de que pour y réuslir, il ne faut rien négliger. mérite , quoique nés dans une condition obscure ?

Savoir fe déguiser, c'est un grand art pour C'est une grande folie de ne s'occuper que s'avancer. On sait que la vertu, toute négligée de chimères, de passer toute la vie à souhaiter qu'elle est , fait de fortes impressions , quand ce qu'on ne sauroit obtenir , & de se priver elle se montre constamment la même ; & c'est ainsi du plaisir que pourroit donner une 'fitua parce qu'on le sait , que tant de gens s'envetjon tranquille , si elle ne se trouvoit fort au loppent de ses apparences ; mais qu'attendre de deffous de celle qu'on a toujours ambitionnée. celui , qui , méprisant le soin de plaire à Dieu,

ose sé servir de Dieu même , qu'il sert mal, $1.

pour plaire plus sûrement aux hommes ? Vous avez' tort Urime , de vous imaginer

$ II. que je ne sais pas dans vos intérêts : personne ne souhaite votre avancement plus qne moi, Amphirion a paru avoir assez de piété pour parce que personne ne sait mieux combien votre mériter l'Episcopat , il n'en a point eu assez pour commerce seroit agréable , fi vous étiez moins le returer, quoiqu'il re connût' incapable d'occuvif dans l'envie de vous élever. Scrupuleux au per un poste fi difficile: que conclure ? dernier point sur votre réputation fait ombrage ; vos plus tendres amis n'o ! plus Qu'on soit chaste, prudent , grave, modeste

, de part à vos confidences : ils n'ont accès dans & capable d'inftruire ; qu'on ne soit ni tujet au rotre maison qu'aux heures où l'on ne pourroit vin, ni prompt, ni emporté, mais équitable, vous accuser d'oisiveté ; quand même on yous doux , pacifique & délintérellé ; qu'on se soit

>

>

tout vous

« السابقةمتابعة »