Évangile selon S. Luc

Bloud, 1904 - 245
 

 - 

.

-

109 - Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cur, de toute ton me et de toute ta pense. C'est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-mme.
171 - Dieu, je te rends grce de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont rapaces, injustes, adultres, ou bien encore comme ce publicain ; je jene deux fois la semaine, je donne la dme de tout ce que je possde.
138 - Jrusalem, Jrusalem, qui tues les prophtes, et qui lapides ceux qui te sont envoys, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu ! Voici, votre demeure va devenir dserte.
105 - Les renards ont des tanires, et les oiseaux du ciel ont des nids; mais le Fils de l'homme n'a pas o reposer sa tte.
143 - Si quelqu'un vient moi, et ne hait pas son pre et sa mre, sa femme, ses enfants , ses frres et ses surs , et mme sa propre vie, il ne peut tre mon disciple.
76 - Allez rapporter Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lpreux sont purifis, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annonce aux pauvres.
108 - Toutes choses m'ont t donnes par mon Pre, et personne ne connat le Fils, si ce n'est le Pre ; personne non plus ne connat le Pre, si ce n'est le Fils et celui qui le Fils veut le rvler.
146 - Rjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouv ma brebis qui tait perdue. De mme, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pcheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance.
174 - Il est plus facile un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu' un riche d'entrer dans le royaume de Dieu.
131 - Car dsormais cinq dans une maison seront diviss, trois contre deux, et deux contre trois ; le pre contre le fils et le fils contre le pre, la mre contre la fille et la fille contre la mre, la belle-mre contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mre.