Oeuvres de La Bruyre, 1

Impr. Mame, 1808
 

 - 

.

1
1
2
7
3
36
4
53
5
80
6
91
7
125
8
153
9
169
10
204
11
227
12
238
13
247

-

7 - Tout est dit : et l'on vient trop tard depuis plus de sept mille ans qu'il ya des hommes, et qui pensent. Sur ce qui concerne les murs, le plus beau et le meilleur est enlev : l'on ne fait que glaner aprs les anciens et les habiles d'entre les modernes.
21 - ... c'est un monstrueux assemblage d'une morale fine et ingnieuse et d'une sale corruption. O il est mauvais, il passe bien loin au del du pire; c'est le charme de la canaille : o il est bon , il va jusqu' l'exquis et l'excellent, il peut tre le mets des plus dlicats.
139 - L'on mange ailleurs des fruits prcoces, l'on force la terre et les saisons pour fournir sa dlicatesse ; de simples bourgeois, seulement cause qu'ils taient riches, ont eu l'audace d'avaler en un seul morceau la nourriture de cent familles. Tienne qui voudra contre de si grandes extrmits ; je ne veux tre, si je le puis, ni malheureux ni heureux : je me jette et me rfugie dans la mdiocrit.
29 - ... l'un lve, tonne, matrise, instruit ; l'autre plat, remue, touche, pntre ; ce qu'il ya de plus beau, de plus noble et de plus imprieux dans la raison est mani par le premier, et par l'autre ce qu'il ya de plus flatteur et de plus dlicat dans la passion ; ce sont dans celui-l des maximes, des rgles, des prceptes, et dans celui-ci du got et des sentiments ; l'on est plus occup aux pices de Corneille, l'on est plus branl et plus attendri celles de Racine ; Corneille...
9 - La vie des hros a enrichi l'histoire, et l'histoire a embelli les actions des hros : ainsi, je ne sais qui sont plus redevables, ou ceux qui ont crit l'histoire ceux qui leur en ont fourni une si noble matire, ou ces grands hommes leurs historiens.
11 - Entre toutes les diffrentes expressions qui peuvent rendre une seule de nos penses, il n'y en a qu'une qui soit la bonne. On ne la rencontre pas toujours en parlant ou en crivant ; il est vrai nanmoins qu'elle existe, que tout ce qui ne l'est point est faible, et ne satisfait point un homme d'esprit qui veut se faire entendre.
80 - L'amiti peut subsister entre des gens de diffrents sexes, exempte mme de toute grossiret. Une femme cependant regarde toujours un homme comme un homme; et rciproquement, un homme regarde une femme comme une femme. Cette liaison n'est ni passion ni amiti pure ; elle fait une classe part.
151 - ... quelquefois menteur; il est superstitieux, scrupuleux, timide; il marche doucement et lgrement, il semble craindre de fouler la terre; il marche les yeux baisss, et il n'ose les lever sur ceux qui passent. Il n'est jamais du nombre de ceux qui forment un cercle pour discourir; il se met derrire celui qui parle, recueille furtivement ce qui se dit, et il se retire si on le regarde.
35 - Un homme n chrtien et Franais se trouve contraint dans la satire : les grands sujets lui sont dfendus ; il les entame quelquefois , et se dtourne ensuite sur de petites choses, qu'il relve par la beaut de son gnie et de son style.
148 - Ne faut-il pas quelquefois se faire une plus grande violence, lorsque , pouss par le jeu jusqu' une droute universelle, il faut mme que l'on se passe d'habits et de nourriture , et de les fournir sa famille ? Je ne permets personne d'tre fripon ; mais je permets un fripon de jouer un grand jeu : je le dfends un honnte homme.