Histoire des littratures trangres considres dans leurs rapports avee le dveloppement de la littrature frana̧ise, 1

Hachette et cie, 1884
 

 - 

.

pilole Sonnets Canxoni Triomphes fonde quand je contemple le ciel
50
Pomes piques de lItalie au xiv si Prose italienne au xiv sicle
59
La grande Renaissance Travaux de lrudition
68
Le Thtre la Satire Rsurrection du thtre
80
Épope 1 italienne de la Renaissance 1715 273 382
87
Camorra la Sville au xvie sicle Chansons de geste de la France imi
88
Cid le Campeador 10401099 sous Thophile 2 369 370 Villani
89
Posie italienne sa naissance en Si nel deserlo
90
Chefsduvre de lpope Le Roland furieux
98
Publicistes et historiens Machiavel Parula Gui
111
Gongoba Louis de 15211627 pote dItalie
126
Franois
127
Feria le duc de ambassadeur dEs et bon Seigneur 25
128
Campeador voyez Cid Charles VIII entre en Italie par
135
Ferrare les ducs de au XV sicle quil compose pour la tombe de Laure
139
Malherbe 15561628 passage cit de espagnol tente de raliser lalliance
145
Franais les en Italie avec Charles VIII
147
Cartaoena Alonzo de pote espagnol Chiabrera 15621637 pote lyrique
148
Sciences naturelles cultives avec
150
Chapitre I Peuples et langues de lEspagne Populations
153
Imitation en Espagne au xvi sicle
154
Ocampo Florian de mort en 1555 Ommiades les 7411031 lat de lEs
155
Posie populaire de lEspagne Pomes hroques
162
ArisTOTE premires traductions faites Assonance espagnole dfinition
164
Couvents les au moyen ge conser Carpio Fernau Gonzalez le Cid 172
172
Jacopone Fra n Todi mort en Juan Lorenzo Segura JxiIIe sicle
179
Clestine ia pice publie Burgos bte du monde la plus philosophe
180
Un tyran cest un matre
182

-

193 - Recuerde el alma dormida, avive el seso y despierte, contemplando cómo se pasa la vida, cómo se viene la muerte tan callando; cuan presto se va el placer, cómo despus de acordado da dolor, cómo, a nuestro parecer, cualquiera tiempo pasado fue mejor.
140 - Et comme si l'on et sa part la conqute, Discourir sur Florence et sur Naples aussi : Seigneuriser chacun d'un baisement de main, Et, suivant la faon du courtisan romain, Cacher sa pauvret d'une brave apparence ; Voil de cette cour la plus grande vertu, Dont souvent mal mont, mal sain et mal vtu, Sans barbe et sans argent, on s'en retourne en France.
139 - En petit bien compris, vous pouvez voir Ce qui comprend beaucoup par renomme : Plume, labeur, la langue et le devoir Furent vaincus par l'amant de l'aime. 0 gentille me tant tant estime, Qui te pourra louer qu'en se taisant? Car la parole est toujours rprime Quand le sujet surmonte le disant.
103 - Numidae, natos erecta superstat, 415 mente sub incerta torvum ac miserabile frendens ; ilia quidem turbare globos et frangere morsu tela queat, sed prolis amor crudelia vincit pectora, et a media catulos circumspicit ira.
145 - C'est alors que ses cris en tonnerre s'clatent, Ses soupirs se font vents qui les chnes combattent, Et ses pleurs qui tantt descendaient mollement Ressemblent un torrent qui des hautes montagnes Ravageant et noyant les voisines campagnes, Veut que tout l'univers ne soit qu'un lment.
240 - Ma flamme assez longtemps n'ait combattu [pour toi : Juge de son pouvoir : dans une telle offense J'ai pu dlibrer si j'en prendrais vengeance. Rduit te dplaire, ou souffrir un affront...
308 - Rodrigue, as-tu du cur? Tout autre que mon pre L'prouverait sur l'heure.
57 - 1 ciel ne mostrò, terra nasconde ; Veggio, ed odo, ed intendo ; ch' ancor viva Di sì lontano a' sospir miei risponde. Deh perch innanzi tempo ti consume ? Mi dice con pietate : a che pur versi Degli occhi tristi un doloroso fiume ? Di me non pianger tu ; che miei dì fersi, Morendo, eterni ; e neh" eterno lume, Quando mostrai di chiuder gli occhi, apersi.
374 - Espagnols des sujets qui, traits dans notre got par des mains comme les vtres, produiraient de grands effets. Apprenez leur langue, elle est aise; je m'offre de vous montrer ce que j'en sais, et, jusqu' ce que vous soyez en tat de lire par vous-mme, de vous traduire quelques endroits de Guillen de Cas
104 - Et altri n' ha tutta la spoglia opima. Se non ne tocca a me frutto ne fiore, Perche affliger per lei mi vo' piu il core ? La verginella e simile alia rosa Ch' in bel giardin su la nativa spina Mentre sola e sicura si riposa, Ne gregge ne pastor se le avvicina : L" aura soave e 1' alba rugiadosa, L' acqua, la terra al suo favor s' inchina : Gioveni vaghi e donne inamorate Amano averne e seni e tempie ornate.