Sances et travaux de l'Acadmie des sciences morales et politiques, compte rendu, 15

 - 

.

-

164 - Dclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen du 26 aot 1789 (place ensuite en tte de la Constitution de 1791) Les reprsentants du peuple franais, constitus en ASSEMBLÉE NATIONALE, considrant que l'ignorance, l'oubli ou le mpris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements...
338 - En quoi il n'est pas vraisemblable que tous se trompent: mais plutt cela tmoigne que la puissance de bien juger et distinguer le vrai d'avec le faux , qui est proprement ce qu'on nomme le bon sens ou la raison , est naturellement gale en tous les hommes...
327 - La troisime, de conduire par ordre ses penses, en commenant par les objets les plus simples et les plus aiss connatre, pour monter peu peu, comme par degrs, jusqu' la connaissance des plus composs...
23 - Rouen , et nous en verrons bientt deplus terribles Lille, des repaires mal propos honors du nom d'habitations, o l'espce humaine respire un air vici qui tue au lieu de faire vivre, qui attaque les enfants sur le sein de leur mre , et qui les conduit une dcrpitude prcoce , au travers des maladies les plus tristes, les scrofules, les rhumatismes, la phthisie pulmonaire.
116 - Les habitations de la communaut sont distribues tout autour de ces foyers pestilentiels , dont la misre locale s'applaudit de tirer un petit revenu. A mesure qu'on pntre dans l'enceinte des courettes, une population trange d'enfants tiols, bossus, contrefaits, d'un aspect ple et terreux, se presse autour des visiteurs, et leur demande l'aumne. La plupart de ces infortuns sont presque nus, et les mieux partags sont couverts de haillons. Mais ceux-l , du moins, respirent ...
170 - Ainsi les forces se multiplient par {'association et le secours mutuel; on se console, on s'assiste, on se fortifie l'un l'autre. Dieu, en tablissant la socit, a voulu que chacun y trouve son bien, et y demeure attach par cet intrt. Dans cette vue , il a dou les hommes de talents diffrents , afin que le fort ayant besoin du faible , le grand du petit , chacun de ce qui parat le plus loign de lui , le besoin mutuel rapprocht tout, et rendit tout ncessaire.
154 - Alexandre d'Aphrodise, selon laquelle la providence divine ne s'exerce que sur les sphres clestes et s'arrte l'orbite de la lune : on peut y substituer, si l'on veut, l'opinion de la majorit des pripatticiens, qui admettent une providence pour les choses universelles, pour les genres et les espces, mais non pour les individus.
24 - ... presque toujours dpourvus de meubles et d'ustensiles de mnage. Le foyer domestique des malheureux habitants de ces rduits , se compose d'uNE LITIÈRE DE PAILLE EFFONDRÉE, SANS DRAPS NI COUVERTURES, et leur vaisselle consiste en un pot de bois ou de grs corn qui sert tous les usages. LES ENFANTS...
115 - C'est une suite d'lots spars par des ruelles sombres et troites, aboutissant de petites cours connues sous le nom de courettes , servant tout la fois d'gouts et de dpts d'immondices, o rgne une humidit constante en toute saison. Les fentres des habitations et les portes des caves s'ouvrent sur ces passages infects, au fond desquels une grille repose horizontalement sur des puisards qui servent de latrines publiques le jour et la nuit.
14 - ... millions. Ainsi les travailleurs de la campagne et du foyer domestique comptent soixante-dix mille personnes de plus que ceux de la ville et des mtiers runis , et ils touchent environ 6 millions de francs de moins par anne. Les premiers ne se plaignent jamais, ne se rvoltent jamais ; le autres sont toujours les premiers sur la brche du dsordre et de la sdition.