صور الصفحة
PDF
النشر الإلكتروني

ACADÉMIE

DES

SCIENCES MORALES ET POLITIQUES.

[blocks in formation]

PAR
M. CH. VERGÉ
Docteur en droit , Avocat à la Cour d'appel de Paris

sous la direction

DE M. MIGNET

SECRÉTAIRE PERPÉTUEL DE L'ACADÉMIE

DEUXIÈME SÉRIE

TOME CINQUIÈME (XV. DE LA COLLECTION)

2 PARIS

A L'ADMINISTRATION DU COMPTE RENDU
DE L'ACADÉMIE DES SCIENCES MORALES ET POLITIQUES

Rue des Poitevins, no 6

LS021621153(1920

RAPPORT

SUR LA

SITUATION DES CLASSES OUVRIÈRES

En 1848

PAR M. BLANQUI(1).

Industrie cotonnière. — Rouen et la Seine-Inférieure. Le département de la Seine-Inférieure est un de ceux qui ont le plus souffert de la crise de 1848. Nolle part en France, si ce n'est peut-être à Lille, les travailleurs n'ont été plus cruellement atteints par le fléau du désordre, et par toutes les misères qui en sont la conséquence. Entrons d'un pas ferme et résolu dans ce triste examen, qui restera plein d'enseignements mémorables pour les classes ouvrières.

La Normandie a longtemps figuré au rang des plus opulentes provinces de France par son agriculture et par son commerce. Traversée par un grand fleuve, dont l'embouchure est le port de Paris, riche de ses gras pâturages sans rivaux dans le monde, en communication facile avec l'Angleterre par ses côtes, avec l'Amérique par Le Havre, aucune catastrophe ne semblait devoir troubler sa prospérité, ni menacer l'exis

(1) Voir tome IV (2e série), page 317.

« السابقةمتابعة »