Rponse a l'histoire des oracles, de Mr. De Fontennelle, de l'Academie Francoise: Dans laquelle on rfute le Systme de Mr. Van-Dale, sur les Auteurs des Oracles du Paganisme, sur la cause & le temps de leur silence; & o l'on tablit le sentiment des Peres de l'Eglise sur le mme sujet..

chez Jean Renauld Doulssecker., 1707 - 374
 

 - 

.

-

211 - femme qui y rend les reponfes du Dieu , comme Del phes ; mais un homme qu'on choift dans de certaines f milles, & qui eft prefque toujours de Milet : il fuffit de lui dire le nombre, & les noms de ceux qui viennent le con
211 - Germanicus alla consulter Apollon de Claros. Ce n'est point une femme qui y rend les oracles comme Delphes, mais un homme qu'on choisit dans de certaines familles, et qui est presque toujours de Milet. Il suffit de lui dire le nombre et les noms de ceux qui viennent le consulter ; ensuite il se retire dans une grotte, et ayant pris de l'eau d'une source qui y est, il...
142 - ... beaucoup d'tre dlivrez de ce joug incommode, vitent naturellement tout ce qui pourroit les y engager, & font bien plus portez s'inftruire des raifons de ne pas croire, pourfe fortifier toujours de plus en plus dans leur mcrdulit, que de celles qui pourroient les obliger croire.
62 - ... et tous les auteurs ecclsiastiques de tous les sicles , qui tous ont reconnu le dmon pour auteur de l'idoltrie en gnral et des oracles en particulier. Ce sentiment n'empche pas de croire que souvent il y avait de la fraude et de l'imposture de la part des prtres ou prtresses dans les rponses des oracles.
242 - ... misrable, et ne mriterait pas d'tre releve si l'on n'y trouvait une escobarderie assez remarquable. Pour justifier les oracles rendus par les dmons, Baltus convenait qu'il y en avait eu de faux, et que la fourberie des prtres paens avait t rendue ncessaire pour prouver les vrais. II ya eu des miracles faux, donc il y en a un grand nombre de vrais, parce que les faux supposent les vrais, comme la fausse monnaie suppose qu'il y en a une qui est bonne et lgitime. On ne contrefait...
75 - Efprits ne connoiflent point les chofes futures , particulirement celles qui dpendent des caufes libres ou contingentes : qu'ils ne prdifent dans un lieu que ce qu'ils ont vu dans un autre , ou...
36 - Isaiam libri decem, et contra Porphyrium, qui eodem tempore scribebat in Sicilia, ut quidam putant, libri triginta, de quibus ad me viginti tantum...
140 - Que peut donc l'alicorit d'un petit nombre de particuliers , regardez par les autres comme des impies , compare celle de tant de peuples , de tant de villes & de provinces , de tant de Princes &; de Philofophes J Vous avez fenti la force de cet JE mtttttre
82 - Et moy je vous foutiens qu'il n'y en a pas un , de tous ceux dont il nous rele des ouvrages, qui n'ait fait profeffion de rejetter Platon & fa philofophie , pour s'attacher uniquement JESUS - Chrift &c fa doctrine. CHAfl- IL ESTVRAr que lors qu...
169 - ... a dplu infiniment. Mais sans m'arrter vouloir pntrer vos intentions, je vous prie de me dire, si vous avez vu dans l'histoire quelque exemple d'une erreur semblable, et qui se soit tablie de la maniere que vous dites.