Oeuvres, 1

 

 - 

.

-

310 - ... une sentence de grce, ou un arrt de mort ternelle ; car vous avez beau vous flatter, vous mourrez tels que vous tes aujourd'hui : tous ces dsirs de changement qui vous amusent vous amuseront jusqu'au lit de la mort ; c'est l'exprience de tous les sicles. Tout ce que vous trouverez alors en vous de nouveau sera peut-tre un compte un peu plus grand que celui que vous auriez...
380 - ... la langue du dtracteur est un feu dvorant, qui fltrit tout ce qu'il touche ; qui exerce sa fureur sur le bon grain, comme sur la paille ; sur le profane, comme sur le sacr ; qui ne laisse partout o il a pass, que la ruine et la dsolation ; qui creuse jusque dans les entrailles de la terre, et va s'attacher aux choses les plus caches ; qui change en de viles cendres, ce qui nous avait...
173 - ... des peuples a levs; la justice, une usurpation sur la libert des hommes; la loi des mariages, un vain scrupule; la pudeur, un prjug; l'honneur et la probit, des chimres; les incestes, les parricides, les perfidies noires, des jeux de la nature et des noms que la politique des lgislateurs a invents. Voil o se rduit la philosophie sublime des impies; voil cette force, cette raison, cette sagesse qu'ils nous vantent ternellement.
310 - ... devant Jsus-Christ : qui sont-ils ? Beaucoup de pcheurs qui ne veulent pas se convertir; encore plus qui le voudraient, mais qui diffrent leur conversion ; plusieurs autres qui ne se convertissent jamais que pour retomber ; enfin un grand nombre qui croient n'avoir pas besoin de conversion : voil le parti des rprouvs. Retranchez ces quatre sortes de pcheurs de cette assemble sainte ; car ils en seront retranchs au grand jour : paraissez maintenant, justes; o tes-vous?
172 - ... l'homme seul est inquiet et mcontent ; l'homme seul est en proie ses dsirs, se laisse dchirer par des craintes, trouve son supplice dans ses esprances, devient triste et malheureux au milieu de ses plaisirs ; l'homme seul ne rencontre rien ici-bas o son cur puisse se fixer.
271 - ... o l'on est modeste quand on n'outre pas le luxe tabli , et qu'on ne fait que se conformer la folie et l'excs de l'usage.
245 - Vous avez vcu impudique, vous mourrez tel; vous avez vcu ambitieux, vous mourrez sans que l'amour du monde et de ses vains honneurs meure dans votre cur; vous avez vcu mollement, sans vice ni vertu, vous mourrez lchement et sans componction....
172 - Or, si tout doit finir avec nous, si l'homme ne doit tien attendre aprs cette vie, et que ce soit ici notre patrie, notre origine, et la seule flicit que nous pouvons nous promettre, pourquoi n'y sommes-nous pas heureux? Si nous ne naissons que pour les plaisirs des sens, pourquoi ne peuvent-ils nous satisfaire et laissent-ils toujours un fonds d'ennui et de tristesse dans notre cur?
311 - Dieu ne plaise! il n'ya que l'impie qui, pour se calmer sur ses dsordres,' tche ici de conclure en secret que tous les hommes priront comme lui : ce ne doit pas tre l le fruit de ce discours ; mais de vous dtromper de cette erreur si universelle, qu'on peut faire ce que tous les autres font, et que l'usage est une voie sre ; mais de vous convaincre que pour se sauver il faut se distinguer des autres, tre singulier, vivre part au milieu du monde, et ne pas ressembler la foule.
166 - ... son lvation et de sa saintet; mais quand nous y manquons, que votre foi supple nos discours ; que votre pit rende la vrit dans vos curs ce qu'elle perd dans notre bouche ; et par vos dgots injustes, n'obligez pas les ministres de...