Oeuvres compltes, 22

 

 - 

.

-

276 - Wilt thou be gone ? it is not yet near day. It was the nightingale, and not the lark, That pierced the fearful hollow of thine ear; Nightly she sings on yon pomegranate tree. Believe me, love, it was the nightingale.
326 - ... leurs expressions deviennent proverbes; leurs personnages fictifs se changent en personnages rels, lesquels ont hoirs et ligne. Ils ouvrent des horizons d'o jaillissent des faisceaux de lumire; ils sment des ides, germes de mille...
326 - On renie souvent ces matres suprmes ; on se rvolte contre eux; on compte leurs dfauts; on les accuse d'ennui, de longueur, de bizarrerie, de mauvais got, en les volant et en se parant de leurs dpouilles ; mais on se dbat en vain sous leur joug. Tout se teint de leurs couleurs ; partout s'impriment leurs traces : ils inventent des mots et des noms qui vont grossir le vocabulaire gnral des peuples -, leurs dires et leurs expressions deviennent proverbes, leurs personnages fictifs...
289 - Hlas ! avec plaisir je me faisais conter Tous les noms des Pays que vous allez dompter, Et dj, d'Ilion prsageant la conqute, D'un triomphe si beau je prparais la fte. Je ne m'attendais pas que pour le commencer Mon sang ft le premier que vous dussiez verser.
234 - Avant qu'un peu de terre, obtenu par prire, Pour jamais sous la tombe et enferm Molire, Mille de ses beaux traits, aujourd'hui si vants. Furent des sots esprits nos yeux rebuts. L'ignorance et l'erreur ses naissantes pices, En habits de marquis, en robes de comtesses, Venaient pour diffamer son chef-d'uvre nouveau, Et secouaient la tte l'endroit le plus beau.
245 - ... sans la moindre tincelle de bon got, et sans la moindre connaissance des 10 rgles. Je vais vous dire une chose hasarde, mais vraie: c'est que le mrite de cet auteur a perdu le thtre anglais...
72 - Aveugle et souffrant sans espoir et presque sans relche, je puis rendre ce tmoignage, qui de ma part ne sera pas suspect ; il ya au monde quelque chose qui vaut mieux que les jouissances matrielles, mieux que la fortune, mieux que la sant elle-mme, c'est le dvouement la science.
289 - Parat digne vos yeux d'une autre rcompense ; Si d'une mre en pleurs vous plaignez les ennuis, J'ose vous dire ici qu'en l'tat o je suis Peut-tre assez d'honneurs environnaient ma vie Pour ne pas souhaiter qu'elle me ft ravie, Ni qu'en me l'arrachant, un svre destin, Si prs de ma naissance, en et marqu la fin.
293 - ... chez ces nations qu'un certain moment o le got se montre dans sa puret : avant ce moment, aprs ce moment, tout pche par dfaut ou par excs. Voil pourquoi les ouvrages accomplis sont si rares; car il faut qu'ils soient produits aux heureux jours de l'union du got et du gnie.
292 - Cependant mon amour pour notre nation A rempli ce palais de filles de Sion : Jeunes et tendres fleurs, par le sort agites, Sous un ciel tranger comme moi transplantes. Dans un lieu spar de profanes tmoins, Je mets les former mon tude et mes soins ; Et c'est l que, fuyant l'orgueil du diadme, Lasse de vains honneurs, et me cherchant moi-mme, Aux pieds de l'Éternel je viens m'humilier, Et goter le plaisir de me faire oublier.