Oeuvres de Plutarque: Les vies des hommes illustres, pour servir de supplment aux vies de Plutarque, traduites par A. Allgre

Janet ey Cotelle, 1819
 

 - 

.

-

258 - Cornicule, agissoit plutt comme un juge qui excute une sentence contre des tratres et des rebelles opinitres , que comme un prince engag dans une guerre contre un ennemi qui a de l'honneur et qui se conduit selon les rgles ; et , quelque dur que paroisse le traitement qu'il leur fit , on ne peut pas dire qu'il fut injuste.
214 - Le troisime jour il entendit du bruit; il dcouvrit son visage, et, regardant de tous cts la faveur d'un peu de jour, il entrevit un renard qui cherchoit les cadavres. Il attend patiemment que cet animal s'approche de lui. Ds qu'il le voit sa porte, il le saisit d'une main ; et de l'autre , toutes les fois que cet animal se tourne pour le mordre, il lui prsente son habit la gueule pour se garantir lui-mme.
271 - Quelque envie qu'eussent les deux armes d'en venir aux mains , il n'y eut cependant aucune action gnrale. Mais Tarquin , sans donner bataille , ruina entirement les affaires des Sabins par un stratagme qui est un des plus remarquables de l'antiquit. Voici de quelle manire il s'y prit. Il jeta sur le...
178 - Mettum in diversa quadrigae Distulerant, (at tu dictis, Albane, maneres !) Raptabatque viri mendacis viscera Tullus Per silvam, et sparsi rorabant sanguine vepres.
273 - Ils envoyrent des ambassadeurs Rome pour demander qu'on les leur rendt. Tarquin ne jugea pas propos d'accorder cette faveur une nation qui paroissoit toujours porte se dclarer contre Rome. Sur son refus , il se tint une assemble solennelle des tats du pays , o il...
272 - Tarqnin les avoit voues en cas que ses entreprises eussent un heureux s.uccs. Le roi, profitant de sa victoire , continua ravager les terres des ennemis , tandis que la terreur de ses armes toit rpandue parmi eux. Les Sabins qui avoient perdu leurs meilleures troupes dans la dernire action mirent sur pied une nouvelle arme. Elle n'toit compose que de soldats sans exprience et peu aguerris. Ils osrent nanmoins hasarder une bataille ; mais ils eurent le succs qu'ils devoient...
272 - On dit qu'on apprit Rome cette importante victoire par les armes des ennemis qu'on vit flotter sur le fleuve, avant que personne pt y en porter la nouvelle. Le roi envoya la ville les dpouilles qu'il avoit enleves dans les deux camps. On les mit toutes en pile , et on en fit un sacrifice au dieu Vulcain , qui Tarqnin les avoit voues en cas que ses entreprises eussent un heureux s.uccs.
363 - 7 que Gelon leur feroit quelques reproches fur la faon dont ils en avoient auparavant uf fon gard ; il n'avoit en effet rien craindre de leur remettre devant les yeux , qu'eux-mmes qui pour -lors apprhendoient fi fort l'invafion des Barbares, avoient refuf de le fecourir contre ces mmes Barbares.
262 - ... autres qu'on tnt ferme jusqu' la dernire extrmit ; et quoique ce dernier avis l'emportt , la discorde les mettoit de plus en plus hors d'tat de se dfendre. Tarquin sut en profiter ; il redoubla les assauts , et la ville fut emporte de force. Cette conqute fut trs sanglante. Tout ce qu'il y avoit de braves citoyens prit les armes la main. Les lches et la populace survcurent la ruine de leur patrie, mais on les vendit comme esclaves avec leurs femmes et leurs enfants.
153 - Albains firent serment qu'ils s'en tiendraient a ce qui seroit dcid par le combat , et qu'ils garderoient inviolablement les conditions du trait , eux et leurs descendants. La crroonie des sacrifices tant acheve , les troupe...