Études historiques et documents indits sur l'Albigeois: le Castrais et l'ancien diocse e Lavaur

M. Papilhiau, 1841 - 570

 - 

.

-

247 - ... contradictores per censuram ecclesiasticam appellatione postposita compescendo, testes autem, qui fuerint nominati, si se gratia. odio vel timore subtraxerint, censura simili appellatione cessante compellas veritati testimonium perhibere. Datum Florentie II. idus aprilis pontificatus nostri anno tertio.
330 - ... mis ensuite sur une roue, la face tourne vers le ciel pour y finir ses jours...
131 - ... confi, d'tre fidle la nation, la loi et au roi , et de maintenir de tout son pouvoir la constitution dcrte par l'Assemble nationale et accepte par le roi.
127 - ... j'ai l'honneur d'tre, Messieurs, votre trs humble et trs obissant serviteur.
236 - Si quis autem hoc attemptare presumpserit, indignationem omnipotentis Dei et beatorum Petri et Pauli apostolorum ejus se noverit incursurum. Datum Laterani VII kal.
279 - Quoniam, ut ait Apostolus, omnes stabimus ante tribunal Christi, recepturi prout in corpore gessimus, sive bonum fuerit sive malum, oportet nos diem messionis extreme misericordie operibus prevenire ac eternorum intuitu seminare in terris quod...
99 - Saint-Marsault, chevalier de l'ordre du Roy, capitaine de cinquante hommes d'armes de ses ordonnances, gouverneur...
135 - ... quelque intrt. Les monuments de ce genre lorsqu'ils sont remarquables par un certain degr de hardiesse , d'lgance et mme de ce got dont quelques tincelles brillaient ds lors au milieu de ces sicles de tnbres, ont tout la fois quelque chose de prcieux pour les amis des arts, d'utile leurs progrs , de touchant pour ceux qui tudient les rapports du prsent au pass. Mais comme dans cette matire, il est galement indiscret d'couter le fanatisme des artistes...
279 - Domino cum multiplicato fructu recolligere debeamus in celis: firmam spem, fiduciamque te/nentes, quoniam qui parce seminat, parce et metet, et qui seminat in benedictionibus, de benedictionibus et metet vitam eternam.
543 - Normandie ; ayant tousjours eu telle confidence en vostre vertu et l'affection que vous avez au bien de mon service et repos de mon Estat que vous pourrez dignemant vous acquicter de cest office et aurs trsagreable de vous y employer selon mon intention.