Oeuvres de Boileau-Despraux, 1

J. J. Blaise, 1821
 

 - 

.

-

103 - J'envie, en crivant, le sort de Pelletier. 35 Bienheureux Scudri 1 dont la fertile plume Peut tous les mois sans peine enfanter un volume ! Tes crits, il est vrai, sans art et languissants, Semblent tre forms en dpit du bon sens, Mais ils trouvent pourtant, quoi qu'on en puisse dire, Un marchand pour les vendre, et des sots pour les lire...
23 - Que si on me demande ce que c'est que cet agrment et ce sel, je rpondrai que c'est un je ne sais quoi' qu'on peut beaucoup mieux sentir que dire.
134 - Mais , sans errer en vain dans ces vagues propos , Et pour rimer ici ma pense en deux mots , N'en dplaise ces fous nomms sages de Grce , En ce monde il n'est point de parfaite sagesse : Tous les hommes sont fous, et, malgr tous leurs soins , Ne diffrent entre eux que du plus ou du moins.
160 - Vient menaant de loin la foule qu'elle augmente, Six chevaux attels ce fardeau pesant Ont peine l'mouvoir sur le pav glissant. D'un carrosse en tournant il accroche une roue, Et du choc le renverse en un grand tas de boue : Quand un autre l'instant s'efforant de passer, Dans le mme embarras se vient embarrasser. Vingt carrosses bientt arrivant la file, Y sont en moins de rien suivis de plus de mille, Et, pour surcroit de maux, un sort malencontreux Conduit en cet endroit...
99 - Enfin, quoi que je fasse, ou que je veuille faire. La bizarre toujours vient m'offrir le contraire. De rage, quelquefois, ne pouvant la trouver, Triste, las, et confus, je cesse d'y rver *, Et, maudissant vingt fois le dmon qui m'inspire. Je fais mille serments de ne jamais crire.
158 - En quelque endroit que j'aille, il faut fendre la presse D'un peuple d'importuns qui fourmillent sans cesse. L'un me heurte d'un ais dont je suis tout froiss; Je vois d'un autre coup mon chapeau renvers.
283 - OEnone, et ne suis point de ces femmes hardies Qui, gotant dans le crime une tranquille paix, Ont su se faire un front qui ne rougit jamais.
181 - De tous les animaux qui s'lvent dans l'air , Qui marchent sur la. terre , ou nagent dans la mer , De Paris au Prou, du Japon jusqu' Rome, Le plus sot animal, mon avis, c'est l'homme.
248 - Et qui saurait sans moi que Cotin a prch ? La satire ne sert qu' rendre un fat illustre : C'est une ombre au tableau qui lui donne du lustre.
244 - Voil jouer d'adresse , et mdire avec art ; Et c'est avec respect enfoncer le poignard. Un esprit n sans fard , sans basse complaisance, Fuit ce ton radouci que prend la mdisance. Mais de blmer des vers ou durs ou...