YouTube Gmail Drive »
  1 - 10 15 Germanicus alla consulter Apollon de Claros. Ce n'est point une femme qui y rend....
" Germanicus alla consulter Apollon de Claros. Ce n'est point une femme qui y rend les oracles comme Delphes, mais un homme qu'on choisit dans de certaines familles, et qui est presque toujours de Milet. Il suffit de lui dire le nombre et les noms de... "
Histoire ancienne des Egyptiens, des Carthaginois, des Assyriens, des ... - 33
Charles Rollin - 1764
-

Rponse a l'histoire des oracles, de Mr. De Fontennelle, de l'Academie ...

Jean Franois Baltus - 1707 - : 374
...fes Annales. Germanicus , dit cet Auteur, alla confulter l'Oracle de Clros : ce , n'efl point une femme qui y rend les oracles comme Delphes ; mais un homme, que Ton choifit dans certaines familles , Se qui eft pres que toujours de Milet. : II luffic...
-

Histoire Des Oracles

M. de Fontenelle (Bernard Le Bovier) - 1728 - : 139
...les confultoient. Voici comme Tacite en parle au 2. 1. des Annales. Germanicus alla conjulter Apollon de Claros. Ce n'eft point une femme qui y rend les Oracles comme Delfhes , mats un homme qu'on choifit dans de certaines familles , & qui eft (refaite toujours de Milet....
-

OEuvres de Monsieur de Fontenelle ...

M. de Fontenelle (Bernard Le Bovier) - 1752
...comme Tacite en parle au 2e Liv. des Annales. Germancus alla confulter Apollon de Claros. Ce n' eft point une femme qui y rend les Oracles comme Delphes, mais un homme qu'on choift dans de certaines familles , &* qui eft prefque toujours de Milet. Ilfuffitde lui dire le...
-

Le grand vocabulaire franois, 20

1772
...Tacite au fcond livre des annales -, s'exprime en ces termes : Gsrmanicus alla confut ter Apollon de Claros. Ce n'eft point une femme qui y rend les > Oracles comme Delphes , mais o un homme qu'on choilit dans de j) certaines familles , & qui eft prefque toujours de Milet : il...
-

Dictionnaire historique des cultes religieux [by J.F. de la Croix].

Jean Franois de La Croix - 1772
...Tacite, au fecond livre des Annales , s'exprime en ces termes;. Germanicus alla confulter Apollon de Claros. Ce n'eft , point une femme qui y rend les oracles, comme a Delphes, mais un homme qu'on choifit dans de cer taines familles , & qui eft prefque toujours-...
-

Dictionnaire historique des cultes religieux [by J.F. de la Croix]. Nouv ...

Jean Franois de La Croix - 1776
...Tacite , au fecond livre des Annales , s'exprime en ces termes : Germanicus alla confulter Apollon de Claros. Ce n'eft point une femme qui y rend...familles , & qui eft prefque toujours de Milet. Il fuffit de lui dire le nombre Sc les noms de ceux qui viennent le confulter : enfuite il fe...
-

Dictionnaire historique des cultes religieux: tablis dans le ..., 3

Jean-Franois de La Croix - 1777
...s'exprime en ces termes : Germanicus alla confulter Apollon de Claros. Ce n'eft point une'femme qui y rend les oracles, comme Delphes, mais...homme qu'on choifit dans de certaines familles , Se qui eft prelque toujours de Milet. Il fuffit de lui dire le nombre & les noms de ceux qui...
-

Oeuvres de Fontenelle, 2

M. de Fontenelle (Bernard Le Bovier), Georges-Bernard Depping - 1818
...parle au deuxime livre des Annales : Germa nicus alla consulter Apollon de Claros. Ce n'est point une femme qui y rend les oracles comme Delphes , mais un homme qu'on choisit dans de certaines familles , et qui est presque toujours de Milet. Il suffit de lui dire...
-

Dictionnaire historique des cultes religieux: tablis dan le monde ..., 3

Jean Franois de Lacroix - 1821
...livre des Annales, s'exprime en ces termes : Germanicus alla consulter Apollon de Claros. Ce n'est point une femme qui y rend les oracles, comme Delphes, mais un homme qu'on choisit dans de certaines familles, et qui est presque toujours de Milet. Il suffit de lui dire le...
-

Oeuvres compltes de Rollin, 4

Charles Rollin - 1821
...l'Asie mineure, prs de Colophon. Germanicus , ditil, alla consulter Apollon de Claros. Ce n'est point une femme qui y rend les oracles comme Delphes , mais un homme qu'on choisit dans de certaines fa milles , et qui est presque toujours de Milet. Il suffit de lui dire...
-




  1. PDF