YouTube Gmail Drive »
  1 - 10 20 ... une agitation mdiocre, une douleur 'trop commune. En effet, ce qui doit....
" ... une agitation mdiocre, une douleur 'trop commune. En effet, ce qui doit tre tendre n'est souvent que doux; ce qui doit former la piti fait peine la tendresse : l'motion tient lieu du saisissement, l'tonnement de l'horreur. Il manque... "
Le theatre des Grecs - 217
Pierre Brumoy - 1732
-

Oeuvres meles de Mr. de Saint-Evremond,: publies sur les ..., 2

Saint-Evremond, Pierre Desmaizeaux - 1706
...de la fureur &c du defefpoir une -agitation mdiocre , une douleur trop commune. En effet , ce qui doit tre tendre , n'eft fouvent que doux : ce qui doit former la piti , fait peine la tendrefle > l'motion tient lieu du fififfement y l'tonnement de l'horreur. Il manque...
-

uvres de monsieur de Saint Evremond,: avec la vie de l'auteur, 3

Saint-Evremond, Pierre Silvestre, Pierre Desmaizeaux - 1740
...agitation mdiocre , une douleur trop commune. En effet, ce qui doit tre tendre, n'eft fouvcnf que" doux : ce qui doit former la piti fait peine la tendrefle : l'motion rient lieu du fifflement , l'tonncment de l'horreur. Il mafique nos fntitimens quelque chof...
-

uvres de Monsieur de Saint-Évremond, 4

Saint-Evremond - 1753
...agitation mdiocre , . une douleur rop commune. En effet , ce qui doit tre tendre , n'eft fburent que doux : ce qui doit former la piti , fait peine la tend reife : l'motion tientlieu du faifidcment, Vtonnement de l'horreur. Il manque nos : ntirnens...
-

L'esprit de Saint-Evremont

Saint-Evremond, Alexandre Deleyre - 1761 - : 392
...reproche qu'ils nous font , de paiTer dans l'autre extrmit. En effet ce qui doit tre tendre, n'eft que doux; ce qui doit former la piti , fait peine la tendreffe ; l'motion tient heu du faififfement ; l'tonnement,de l'horreur. . . ... II manque...
-

Le thtre des Grecs, par le r.p. Brumoy

Grecs, Guillaume Dubois de Rochefort - 1785
...richeffe , moins d'agrment & de vrit. Si nous en croyons M. de Saint Evrempnd : Chez nous ce qui doit tre tendre n'eft fouvent que doux; ce qui doit former la piti fait peine la ten drcfle; l'motion tient Heu du faififlement ; l'tonnement de l'horreur. Il manque ...
-

Thtre des grecs, 1

Pierre Brumoy, Franois Jean Gabriel de La Porte Du Theil, Guillaume Dubois de Rochefort - 1785
...richefle , moins d'agrment & de vrit. Si nous en croyons M. de Saint Evremond : Chez nous ce qui doit tre tendre n'eft fouvent que doux; ce qui doit former la piti fait peine la ten drefle ; l'motion tient lieu du faififlement ; l'tonnement de l'horreur. Il manque ...
-

Le thtre des Grecs, 1

Pierre Brumoy - 1820
...vrit. Si nous en croyons M. de Saint Evremont: Chez nous ce qui doit tre tendre n'est souvent que doux ; ce qui doit former la piti fait peine la tendresse ; l'motion tient lieu du saisissement'; l'tonnement de l'horreur. Il man que ...
-

Histoire de la littrature franaise l'tranger depuis le commencement du ...

Pierre Andr Sayous - 1853
...agitation mdiocre, une douleur trop commune. Eu effet, ce qui doit tre tendre n'est souvent que doux ; ce qui doit former la piti fait peine la tendresse ; l'motion tient lieu du saisissement, l'tonnement, de l'horreur. Il manque nos sentiments...
-

Oeuvres mles: revues, annotes et prcdes d'une histoire de la ..., 2

Charles Giraud - 1865
...agitation mdiocre, une douleur 'trop commune. En effet, ce qui doit tre tendre n'est souvent que doux; ce qui doit former la piti fait peine la tendresse : l'motion tient lieu du saisissement, l'tonnement de l'horreur. Il manque nos sentiments...
-

Oeuvres mles de Saint-Evremond, 2

Saint-Evremond - 1866
...agitation mdiocre, une douleur trop commune. En effet, ce qui doit tre tendre n'est souvent que doux; ce qui doit former la piti fait peine la tendresse : l'motion tient lieu du saisissement, l'tonnement de l'horreur. Il manque nos sentiments...
-




  1. PDF