Oeuvres compltes de Rollin, 2

F. Didot, 1821

 - 

.

-

405 - ... pas que le mariage devnt un trafic et un commerce d'intrt, mais qu'il ft regard comme une socit honorable , pour donner des sujets l'tat , pour vivre ensemble agrablement et avec douceur , et pour se tmoigner une amiti et une tendresse rciproque.
371 - Chacun apportait par mois un boisseau de farine , huit mesures de vin , cinq livres de fromage , deux livres et demie de figues , et quelque peu de leur monnaie pour l'apprt et l'assaisonnement des vivres.
55 - Nbucadnetsar avait vu une grande statue, dont la tte tait d'or, la poitrine et les bras d'argent, le ventre et les cuisses d'airain, les jambes de fer...
295 - ... corrompues. Mais quand ils vinrent la Grce mme, ils trouvrent ce qu'ils n'avaient jamais vu, une milice rgle, des chefs entendus, des soldats accoutums vivre de peu, des corps endurcis au travail, que la lutte et les autres exercices ordinaires dans ce pays rendaient adroits ; des armes mdiocres la vrit, mais semblables ces corps vigoureux o il semble que tout soit nerf, et o tout est plein d'esprits; au reste, si bien commandes et si souples...
202 - du ciel m'a donn tous les royaumes de la terre , et m'a command de lui btir une maison dans la ville de Jrusalem , qui est en Jude.
383 - Sparte le luxe, l'avarice, les procs, les dissensions, en mme temps qu'il en bannirait l'usage de l'or et de l'argent, nous paratrait un plan de rpublique sagement imagin, mais impraticable dans l'excution, si l'histoire ne nous apprenait que Sparte a subsist dans cet tat pendant plusieurs sicles.
60 - N'est-ce pas l cette grande Babylone, dont j'ai fait le sige de mon royaume et que j'ai btie dans la grandeur de ma puissance et dans l'clat de ma gloire...
180 - fait apporter devant vous les vases de sa maison sainte , et vous avez bu dedans , vous , vos femmes et vos concubines , avec les grands de votre cour. Vous avez rendu un hommage public de louange et d'hon...
103 - Toute leur nourriture , aussi - bien pour les enfants que pour les jeunes gens , tak du pain , du cresson et de l'eau ; car on voulait de bonne heure les accoutumer la temprance et la sobrit; et d'ailleurs, cette sorte de nourriture simple et frugale, sans aucun mlange de sauces ni de ragots , leur fortifiait le corps, et leur...
35 - ... scientifiquement; elle ne peut pas se dfinir... La femme est-elle doue de plusieurs aptitudes? Platon, dans ses livres de la Rpublique, soutient que les femmes aussi bien que les hommes doivent tre^admises au maniement des affaires publiques, la conduite des guerres, au gouvernement des Etats...