Godsie, ou Trait de la figure de la terre et de ses parties: comprenant la topographie, l'arpentage, le nivellement, la gomorphie terrestre et astronomique, la construction des cartes, la navigation : Leons donnes la Facult des sciences de Paris

Bachelier, 1835 - 472
 

 - 

.

-

161 - ... fluide, soit solide, se trouvait la Terre l'origine des choses. Si la Terre tait dj solide quand elle commena tourner sur son centre, la forme qu'elle avait accidentellement alors a d se conserver peu prs intacte, malgr le mouvement de rotation. Il n'en serait pas de mme dans la supposition contraire. Une masse fluide prend ncessairement, la longue, la figure d'quilibre correspondante toutes les forces qui la sollicitent ; or la thorie montre qu'une telle...
163 - Terre, comme le veut l'cole plutonienne, comme le voulaient dj Descartes et Leibnitz, mais les uns et les autres, il faut l'avouer, sans aucune preuve dmonstrative, est devenue aujourd'hui, dfinitivement, un soleil encrot dont la haute temprature pourra tre hardiment invoque toutes les fois que l'explication des phnomnes gologiques l'exigera.
162 - Quelle que soit l'importance de ces rflexions, je m'empresse d'ajouter qu'aux arguments sans valeur relle de ses devanciers, Fourier a substitu des preuves, des dmonstrations, et l'on sait ce que de pareils termes signifient l'Acadmie des sciences. Dans tous les lieux de la terre, ds qu'on est descendu une certaine profondeur, le thermomtre n'prouve plus de variation diurne , ni de variation annuelle. Il marque le mme degr et la mme fraction de degr, pendant toute la...
162 - Supposons un moment que la Terre ait reu toute sa chaleur du Soleil. Le calcul fond sur cette hypothse nous apprendra : 1 qu' une certaine profondeur la temprature sera invariable ; 2 que cette temprature solaire de l'intrieur du globe change avec la latitude. Sur ces deux points la thorie et l'observation sont d'accord; mais nous devons ajouter que, d'aprs la thorie, dans chaque climat la temprature constante des couches terrestres serait la mme toutes les profondeurs,...
161 - ... que, dans l'tat final d'quilibre, la figure gnrale de la masse est celle d'un ellipsode; elle signale les modifications qui peuvent rsulter, dans les hypothses physiques les plus vraisemblables, d'un dfaut d'homognit des couches liquides. Tous ces rsultats du calcul se concilient merveille , quant leur ensemble, et mme quant leurs valeurs numriques , avec les nombreuses mesures de la terre qu'on a faites dans les deux hmisphres. Un tel accord ne saurait...
162 - Les gologues de l'cole neptunienne n'ont voulu admettre qu'une fluidit aqueuse. Suivant eux, les matires terrestres, dont les proprits sont si diverses, taient originairement dissoutes dans un liquide, et la charpente solide du globe s'est forme par voie de dpt ou de prcipitation. Les plutoniens, de leur ct, rejettent toute ide de dissolvant.
218 - ... les valeurs absolues des coordonnes gographiques d'un point de la terre, est trouble, soit par l'attraction de quelque montagne voisine, soit parce que la densit du terrain est plus petite ou plus grande que la densit gnrale de la crote terrestre, on ne peut vrifier, non-seulement la loi de la variation des degrs des mridiens et des parallles dans l'hypothse elliptique; mais, en outre, la relation qui existe, sans cette cause perturbatrice, entre les azimuts et les longitudes...
92 - ... pour rendre tous ces dtails prcis dans leurs rapports. Lorsqu'on veut faire usage du cercle rptiteur, aprs avoir dirig la colonne et le limbe sous les inclinaisons qui conduisent avoir les deux objets dans le plan du limbe, on met la lunette suprieure sur zro , on dgage le tambour T de sa vis sans fin , et l'on fait tourner le cercle jusqu' amener...
217 - ... qu'aucun ellipsode de rvolution ne satisfait exactement toutes les stations la fois, et que la sphre parat tenir le milieu entre les carts . et avoir la forme qui convient le mieux aux observations , pour le sol de la France.
162 - ... l'Acadmie des sciences. Dans tous les lieux de la terre, ds qu'on est descendu une certaine profondeur, le thermomtre n'prouve plus de variation diurne , ni de variation annuelle. Il marque le mme degr et la mme fraction de degr, pendant toute la dure d'une anne, et pendant toutes les annes. Voil le fait; que dit la thorie? Supposez, un moment , que la terre ait constamment reu toute la chaleur du soleil. Pntrez dans sa...