YouTube Gmail Drive »
  1 - 10 106 Et les Nymphes, d'effroi, se cachent sous les eaux. Au contraire cet autre, abject....
" Et les Nymphes, d'effroi, se cachent sous les eaux. Au contraire cet autre, abject en son langage, Fait parler ses bergers comme on parle au village. "
La gnie de Virgile - 205
Jacques Charles Louis Malfiltre, Pierre Auguste Marie Miger - 1810
-

Les quatre potiques : d'Aristote, d'Horace, de Vida, de Despraux ..., 2

abb Charles Batteux - 1771
...l'ecouter , Pan fuit dans les roseaux , Et les Nymphes d'effroi se cachent sous les eaux. Au contraire , cet autre , abject en son langage , Fait parler ses...bergers , comme on parle au village. Ses vers plats & grosiers , dpouills d'agrment , lo Toujours baisent la terre , & rampent tristement. On diroit...
-

Les Quatre Potiques: D'Aristote, D'Horace, De Vida, De Despraux, 2

Charles Batteux - 1771 - : 116
...follement pompeux , dans sa verve indiscrette, Au milieu d'une eglogue entonne la trompette. Au contraire , cet autre , abject en son- langage , Fait parler ses...bergers , comme on parle au village. Ses vers plats & grosiers , dpouills d'agrment , io Toujours baisent la terre , &: rampent tristement. On diroit...
-

Les quatres potiques: d'Aristote, d'Horace, de Vida, de Despraux, avec les ...

Aristoteles, Quintus Horatius Flaccus - 1771
...l'ecouter , Pan fuit dans les roseaux , Et les Nymphes d'effroi se cachent sous les eaux. Au contraire , cet autre , abject en son langage , Fait parler ses...bergers , comme on parle au village. Ses vers plats & grosiers , dpouills d'agrment , Ào Toujours baisent la terre , & rampent tristement. On diroit...
-

Oeuvres de Boileau-Despraux, 1

Nicolas Boileau Despraux - 1800
...eaux. An contraire cet autre , abject en son langage , l-'.iU parler ses bergers comme on parle an village. Ses vers plats et grossiers , dpouills..., Toujours baisent la terre, et rampent tristement : Ott dtroit que Ronsard, sur ses pipeaux rustiques^ ^'ient encor fredouner ses idylles gothiques ,...
-

oeuvres de boileau despreaux

tome premier - 1800
...les eaux. Au contraire cet antre, abject en son langage, Fait parler ses bergers comme on parle am Village. Ses vers plats et grossiers, dpouills...d'agrment, Toujours baisent la terre, et rampent tristement : On diroit que Ronsard, sur ses pipeaux rustiques, Vient encor fredonner ses idylles gothiques, Et...
-

Oeuvres, 1

Nicolas Boileau-Despraux - 1800
...les eaux. An contraire cet antre, abject en son langage, Fait parler ses bergers comme on parle a village. Ses vers plats et grossiers, dpouills...d'agrment, Toujours baisent la terre, et rampent tristement : On diroit que Ronsard, sur ses pipeaux rusliques, Vient encor fredonner ses idylles gothiques, Et...
-

Principes gnraux des belles-lettres, 2

Louis Domairon - 1802
...,Pan () fuit dans les roseaux, Elles Nymphes (i) d'effroi se cachent sous les eaux. Au contraire, cet autre, abject en son langage, Fait parler ses...vers plats et grossiers , dpouills d'agrment t Toujours baisent la terre et rampent tristement.... Entre ces deux excs la route et difficile....
-

Principes de la littrature, 2

Charles Batteux - 1802
...l'ecouter Pan fuit dans les roseaux : Et les Nymphes d'effroi se cachent sous les eaux. Au contraire , cet autre , abject en son langage , Fait parler ses Bergers , comme on parle au village. . Ses vers plais et grossiers , depouills d'agrment , Toujours baisent la terre, et rampent tristement 3 Entre...
-

Handbuch der französichen Sprache und Literatur, oder Auswahl interessanter ...

Ludwig Ideler, H. Nolte - 1804
...l'couter, Pan fuit dans les roseaux, Et les Nymphes, d'effroi, se cachent sous les eaux. Au contraire, cet autre abject en son langage, Fait parler ses Bergers...Toujours baisent la terre, et rampent tristement. On diroit que Ronsard, sur ses pipeaux rustiques, Vient encor fredonner tes idylles Gothiques, Et changer,...
-

Morceaux choisis des meilleurs potes franois: dsigns par la Commission d ...

1805 - : 260
...dei'couler, Pan luit dans les roseaux, Et les Nymphes, d'effroi, se cachent sous tes eaux. Au contraire, cet autre, abject en son langage, Fait parler ses...grossiers, dpouills d'agrment, Toujours baisent la terrei et rampent tristement. On diroit que Ronsard, sur ses pipeaux rustiques , Vient encor fredonner...
-




  1. PDF