Sermons. Avent. Petit-Carme

 

 - 

.

341 - ... que rien n'arrte , entrane tout dans les abmes de l'ternit : les sicles , les gnrations , les empires , tout va se perdre dans ce gouffre ; tout y entre , et rien n'en sort. Nos anctres nous en ont fray le chemin , et nous allons le frayer dans un moment ceux qui viennent aprs nous. Ainsi les ges se renouvellent ; ainsi la figure du monde change sans cesse ; ainsi les morts et les vivants se succdent et se remplacent continuellement.
268 - Et en effet , le bonheur ou la tmrit ont pu faire des hros } mais la vertu toute seule peut former de grands hommes : il en cote bien moins de remporter des victoires que de se vaincre soi-mme : il est bien plus ais de conqurir des provinces et de dompter des peuples, que de dompter une passion : la morale mme des paens en est convenue.
14 - Mon Pre , j'ai entendu plusieurs grands orateurs dans ma chapelle ; j'en ai t fort content : pour vous, toutes les fois que je vous ai entendu , j'ai t trs-mcontent de moi-mme.
164 - Vous ne connaissez que Dieu seul au-dessus de vous, il est vrai ; mais les lois doivent avoir plus d'autorit que vous-mme. Vous ne commandez pas des esclaves , vous commandez une nation libre et belliqueuse , aussi jalouse de sa libert que de sa fidlit, et dont la soumission est d'autant plus sre, qu'elle est fonde sur l'amour qu'elle a pour ses matres.
42 - L'empire sur lequel le ciel vous a tabli est assez vaste ; soyez plus jaloux d'en soulager les misres que d'en tendre les limites; mettez plutt votre gloire rparer les malheurs des guerres passes qu' en entreprendre de nouvelles; rendez votre rgne immortel par la flicit de vos peuples plus que par le nombre de...