Jrme Paturot: la recherche de la meilleure de rpubliques, 4

Michel Lvy frres, 1849 - 580

 - 

.

-

273 - DES DROITS DE L'HOMME ET DU CITOYEN Le peuple Franais, convaincu que l'oubli et le mpris des droits naturels de l'homme, sont les seules causes des malheurs du monde, a rsolu d'exposer dans une dclaration solennelle, ces droits sacrs et inalinables, afin que tous les citoyens pouvant comparer sans cesse les actes du gouvernement avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer et avilir par la tyrannie, afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases...
273 - ... rsolu d'exposer dans une dclaration solennelle, ces droits sacrs et inalinables, afin que tous les citoyens pouvant comparer sans cesse les actes du gouvernement avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer et avilir par la tyrannie, afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases de sa libert et de son bonheur ; le magistrat la rgle de ses devoirs ; le lgislateur l'objet de sa mission. En consquence, il proclame, en prsence de l'Etre...
367 - Le peuple ayant dissous l'Assemble nationale, ilne reste plus d'autre pouvoir que celui du peuple lui-mme. En consquence, le peuple ayant manifest son vu d'avoir pour Gouvernement provisoire les citoyens Louis Blanc, Albert, Ledru-Rollin...
25 - Pour cette croisade, tout s'est arm, les philosophes et les romanciers, les docteurs et les potes. Ils ont prsent au peuple la civilisation comme un flau et la socit comme une proie. Le rgime actuel, disaient-ils, est un rseau d'iniquits dont il faut briser les mailles. Dieu n'a pas entendu crer des situations ingales , des droits ingaux entre les enfants des hommes. Il est odieux de penser qu'ils sortent de ses mains, les uns pour jouir, les autres pour souffrir, et que,...
572 - ... Pendant que je dbitais cette tirade, mon philosophe avait l'esprit ailleurs. Il songeait sans doute son systme de gouvernement; il songeait surtout au cylindre et au cne qui y figurent titre d'institutions fondamentales. Cette mditation pouvait le conduire loin. J'y coupai court , et lui prenant les deux mains : Eh bien! pontife? ajoutai-je, le cur vous en dit-il? L'Afrique nous appelle; en tes-vous? Voulez-vous que je vous aide faire votre valise?
359 - C'tait la tour de Babel. Qui sait comment cela et fini si la mobile ne s'en ft mle? Brave mobile ! au moment o on s'y attendait le moins, voil que le pas de charge rsonne peu de distance. Entendez-vous? me dit Simon. C'est le tambour, lui rpliquai-je. En effet, c'est lui qui se rapprochait. Il fallut voir alors nos gens des clubs, mon chri.
111 - L'Atelier national. Etant donn le problme suivant : Raliser le moins de besogne possible avec le plus de bras possible, Et en supposant qu'il s'agisse de trouver l'institution, ne ou natre, qui remplirait le plus compltement ce but, L'inconnue dgager serait ncessairement : L'ATELIER NATIONAL. Jamais peut-tre un fait de ce genre ne s'tait prsent, et surtout avec de telles proportions. Avant nous, on ne s tait point avis de confondre Taumne avec le travail,...
554 - L'Assemble livrait ses chefs ; les conseils de guerre chtiaient ses soldats. Et pourtant aucune motion visible ne suivit ces actes de vigueur. A peine s'y attacha-t-il quelques menaces. L'horizon s'tait dcidment clairci ; on vivait dans une atmosphre plus sereine. Les clubs se taisaient; la presse ne parlait qu' travers un billon. Il n'y avait plus ni groupes ni chants dans les carrefours. Le rgime militaire avait port ses fruits ; l'instinct de Malvina ne l'avait pas trompe....
458 - L'idal d'un gouvernement se ft compos, ses yeux , de triumvirs assists de trois chambres et de trois conseils de ministres. Volontiers il et accoupl trois pigeons et mis trois chevaux un fiacre ; il et donn trois ailes l'oiseau et trois bras l'homme. La nature opposait seule quelque obstacle ces diverses amliorations. A le voir d'ailleurs la tribune, on devinait l'esprit profond , sensible, aimant ( trois adjectifs), dont les recherches reposaient sur les bases...