Essai sur l'indiffrence en matire de religion ...

Tournachon-Molin et H. Seguin, 1823
 

 - 

.

-

414 - C'est pourquoi Dieu l'a lev , et lui a donn un nom qui est au-dessus de tout nom , afin qu'au nom de Jsus tout genou flchisse dans le ciel, sur la terre et dans les enfers, et que (t) Joan., VII, 1J.
382 - Oui, si la vie et la mort de Socrate sont d'un sage, la vie et la mort de Jsus sont d'un Dieu.
382 - Jsus avait-il pris chez les siens cette morale leve et pure dont lui seul a donn les leons et l'exemple?
479 - Gengiskan, qui ont dvast l'Asie; et nous verrons que nous devons au christianisme, et dans le gouvernement un certain droit politique, et dans la guerre un certain droit des gens que la nature humaine ne sauroit assez reconnotre.
435 - Parce que l'amour de Jsus-Christ nous presse, considrant que si un seul est mort pour tous, tous par consquent sont morts, 15. Et que Jsus-Christ est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mmes, mais pour celui qui est mort et ressuscit pour eux.
437 - Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrs la mort cause de Jsus, afin que la vie de Jsus soit aussi manifeste dans notre chair mortelle.
250 - Et l'Esprit du Seigneur se reposera sur lui , l'Esprit de sagesse et d'intelligence, l'Esprit de conseil et de force, l'Esprit de science et de pit ; et l'Esprit de la crainte du Seigneur le remplira.
350 - Au fond c'est reculer la difficult sans la dtruire ; il serait plus inconcevable que plusieurs hommes d'accord eussent fabriqu ce livre, qu'il ne l'est qu'un seul en ait fourni le sujet. Jamais des auteurs juifs n'eussent trouv ni ce ton, ni cette morale ; et l'Évangile a des caractres de vrit si grands, si frappants, si parfaitement inimitables, que l'inventeur en serait plus tonnant que le hros.
416 - Et je leur ai ..donn la gloire que vous m'avez donne, afin qu'ils soient un -comme nous sommes un.
142 - Nous reconnoissons l'autorit de Jsus-Christ parce que notre intelligence acquiesce ses prceptes et nous en dcouvre la sublimit. Elle nous dit qu'il convient aux hommes de suivre ces prceptes, mais qu'il toit au-dessus d'eux de les trouver.