Histoire de la Rvolution d'Angleterre depuis l'avnement de Charles Ier jusqu' sa mort, 2

 

 - 

.

-

389 - Au bout d'un instant le roi tendit les mains ; l'excuteur frappa, la tte tomba au premier coup : " Voil la tte d'un tratre !" dit-il en la montrant au peuple. Un long et sourd gmissement s'leva autour de White-Hall. Beaucoup de gens se prcipitaient au pied de l'chafaud pour tremper leur mouchoir dans le sang du roi. Deux corps de cavalerie, s'avanant dans deux directions diffrentes, dispersrent lentement la foule. . L'chafaud demeur solitaire, on enleva le corps : il...
383 - J'ai une grande affaire terminer, dit-il Herbert, il faut que je me lve promptement ;" et il se mit sa toilette. Herbert troubl le peignait avec moins de soin: "Prenez, je vous prie, lui dit le roi, la mme peine qu' l'ordinaire ; quoique ma tte ne doive pas rester longtemps sur mes paules, je veux tre par aujourd'hui comme un mari.
388 - Oui, sire, il n'ya plus qu'un pas franchir ; il est plein de trouble et d'angoisse, mais de peu de dure ; et songez qu'il vous fait faire un grand trajet; il vous transporte de la terre au ciel.
376 - A ces cris cependant le peuple mlait encore quelquefois les siens: "Dieu sauve Votre Majest! Dieu dlivre Votre Majest des mains de ses ennemis ! " et tant qu'il ne fut pas enferm dans sa chaise, les porteurs demeurrent tte nue, malgr les ordres d'Axtell, qui s'emporta jusqu' les frapper. On se mit en marche pour Whitehall ; des troupes bordaient les deux cts de la route ; devant les boutiques...
408 - Why the devil don't you march onward in order ? March, march, dogs of redemption ! Ere the blue bonnets come over the border. You shall preach, you shall pray, You shall teach night and day ; You shall prevail o'er the kirk gone a whoring ; Dance in blood to the knees, Blood of God's enemies! The daughters of Scotland shall sing you to snoring.
370 - Un trouble gnral clata ; les soldats, partout rpandus et menaants avaient grande peine le contenir : l'ordre enfin un peu rtabli, Bradshaw rappela le refus obstin qu'avait fait le roi de rpondre l'accusation, la notorit des crimes qui lui taient imputs, et dclara que la cour, d'accord sur la sentence, consentait cependant, avant de la prononcer, entendre la dfense du prisonnier, pourvu qu'il renont contester sa juridiction.
388 - Je ferai une courte prire, et, quand j'tendrai les mains, alors . . . ." Il se recueillit, se dit lui-mme quelques mots voix basse, leva les yeux au ciel, s'agenouilla, posa sa tte sur le billot ; l'excuteur toucha ses cheveux pour les ranger encore sous son bonnet; le roi crut qu'il allait frapper: "Attendez le signe," lui dit-il. " Je l'attendrai, sire, avec le bon plaisir de Votre Majest," Au bout d'un instant, le roi tendit les mains ; l'excuteur frappa, la tte tomba...
346 - II mit sa tte dans ses mains, se baissa sur un coussin plac devant lui, et se relevant tout coup : Voici, voici maintenant la rvlation! je vais vous en faire part : cette arme extirpera la monarchie, non...
373 - Colonel," lui dit-il," tesvous dans votre bon sens ? A quoi pensez-vous ? Ne pouvez-vous pas vous tenir tranquille ? "" Non," reprit Downs, "je ne puis me tenir tranquille ;" et se levant aussitt : " Mylord," dit-il au prsident, " ma conscience n'est pas assez claire pour me permettre de repousser la requte du prisonnier ; je demande que la cour se retire pour en dlibrer...
385 - Whitehall. Plusieurs compagnies d'infanterie l'y attendaient, formant une double haie sur son passage ; un dtachement de hallebardiers marchait en avant, enseignes dployes ; les tambours battaient ; le bruit couvrait toutes les voix. A la droite du roi tait l'vque, ...