Geschichte der altfranzösischen National-literatur

Naucksche buchhandlung, 1842 - 622

 - 

.

217 - ... duc d'Albourg, et tenir grande terre en Castille. Aussi se dressoient moqueries entre ces deux nations si allies. Le roy de Castille estoit laid, et ses habillemens dplaisans aux Franois, qui s'en moqurent. Nostre roy s'habilloit fort court, et si mal que pis ne pouvoit, et assez mauvais drap portoit aucunes fois, et un mauvais chapeau, diffrent des autres, et une image de plomb dessus.
220 - Lors que je dis, chacun estimoit le royaume estre bien content, tant les grands que les moyens, et petits, pour ce qu'ils avoient port et souffert, vingt ans ou plus, de grandes et horribles tailles : qui ne furent jamais si grandes trois millions de francs prs, j'entends lever tous les ans, car jamais le roy Charles VII...
220 - Il prenoit tout, et despensoit tout ; et fil de grands difices, la fortification et deffense des villes et places de son royaume ; et plus que tous les autres roys qui ont est devant luy. Il donna beaucoup aux glises. En aucunes choses eust mieux valu moins ; car il en prenoit des pauvres, pour le donner ceux qui n'en avoient aucun besoin. Au fort, en nul n'ya mesure parfaite en ce monde.
196 - Venise, qui re en son paveillon, et li distrent que il li randroient la cit et totes les lor...
3 - Pro Deo amur et pro christian poblo et nostro commun salvament, d'ist di in avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo, et in adjudha et in cadhuna cosa, si cum om per dreit son fradra salvar dist, in o quid il mi altresi fazet ; et ab Ludher nul plaid nunquam prindrai , qui, meon vol, cist meon fradre Karle in damno sit.
194 - ... et il dist que il le fera mult volentiers et que cis conseils est bons. Ensi prist ses messages, si les envoia al marchis Boniface de...
222 - Sans rfrer la chose la considration de la puissance divine et de sa justice, en ce cas je dis que c'est faute de foy, et aux ignorans faute de sens et de foy ensemble, ( mais principalement faute de foy ), dont il me semble que procdent tous les maux qui sont...
196 - ... seignor, ensi me voelent cil de la dedenz rendre la cit, sais lor cors, a ma merci; 60 ne je n'enprendroie cestui plait ne autre, se per vostre conseil non', et li baron li respondirent : 'sire, nos vos loons que vos le preigniez et si le vos prions', et il dist que il le feroit. et...
46 - De soz le pis , parmie la pance Li fist passer ultre la lance A terre estendu l'abati. Poiz trait l'espe, altre fri , Poiz a cri : Venez , venez : Ke...
334 - Il se senti molt bleci, mais il s'effora tant au mix qu'il peut et ataa son ceval a l'autre main a une espine, si se torna sor cost tant qu'il vint tos souvins en le loge ; et il garda...