uvres compltes, 17

 

 - 

.

-

356 - D'un pinceau dlicat l'artifice agrable Du plus affreux objet fait un objet aimable.
332 - J'ai pris soin de m'armer contre tous les poisons ; J'ai su, par une longue et pnible industrie, Des plus mortels venins prvenir la furie ; Ah ! qu'il et mieux valu , plus sage et plus heureux , Et repoussant les traits d'un amour dangereux, Ne pas laisser remplir d'ardeurs empoisonnes * Un cur dj glac par le froid des annes ! De ce trouble fatal par o dois-je sortir?
354 - On ne sait ce que c'est que ce modle naturel qu'il faut imiter; et faute de cette connaissance, on a invent de certains termes bizarres, sicle d'or, merveille de nos jours, fatal, etc. ; et on appelle ce jargon beaut potique.
178 - Que la nature force se venger eux-mmes, Et dont les troncs pourris exhalent dans les vents De quoi faire la guerre au reste des vivants, Sont les titres affreux dont le droit de l'pe, Justifiant Csar, a condamn Pompe.
503 - C'est une dplaisante coutume, dit Montaigne1, et injurieuse aux dames, d'avoir prter leurs lvres quiconque a trois valets sa suite, pour mal plaisant qu'il soit.
445 - Je ne voudrais pas avoir affaire un prince athe, qui trouverait son intrt me faire piler dans un mortier : je suis bien sr que je serais pil. Je ne voudrais pas, si j'tais souverain, avoir affaire des courtisans athes, dont l'intrt serait de m'empoisonner: il me faudrait prendre au hasard du contre-poison tous les jours. Il est donc absolument ncessaire pour les princes et pour les peuples, que l'ide d'un Être suprme, crateur, gouverneur, rmunrateur et vengeur,...
398 - L'un, dfenseur zl des bigots mis en jeu, Pour prix de ses bons mots le condamnait au feu ; L'autre, fougueux marquis, lui dclarant la guerre, Voulait venger la cour immole au parterre. Mais, sitt que d'un trait de ses fatales mains La Parque l'eut ray du nombre des humains, On reconnut le prix de sa muse clipse.
387 - C'est vous-mme, seigneur ! Quel important besoin Vous a fait devancer l'aurore de si loin? A peine un faible jour vous claire et me guide, Vos yeux seuls et les miens sont ouverts dans l'Aulide.
376 - Peut-tre quelques-unes de ces pices barbares ne s'loignent-elles pas beaucoup de celles d'Eschyle, dans lesquelles la religion des Grecs tait joue, comme la religion chrtienne le fut en France et en Espagne. Qu'est-ce en effet que Vulcain enchanant Promthe sur un rocher, par ordre de Jupiter? qu'est-ce que la Force et la Vaillance qui servent de garons bourreaux Vulcain, sinon un auto sacramentale grec?
384 - Oui, Platon, tu dis vrai; notre me est immortelle, C'est un dieu qui lui parle, un dieu qui vit en elle. Eh ! d'o viendrait sans lui ce grand pressentiment, Ce dgot des faux biens, cette horreur du nant? Vers des sicles sans fin je sens que tu m'entranes. Du monde et de mes sens je vais briser les chanes, Et m'ouvrir, loin d'un corps dans la fange arrt, Les portes de la vie et de l'ternit.