Dictionnaire pour l'intelligence des auteurs classiques, grecs et latins: tants sacrs que profanes, contenant la gographie, l'histoire, la fable, et les antiquits...

Seneuze, 1815
 

 - 

.

-

450 - ... qu'il leur avait fait accorder. Avant que de monter au Capitole , il descendit de son char, et embrassa les genoux d'Auguste, qui prsidait la crmonie. Il tablit Ravenne et combla de prsents Baton, gnral pannonien, qui l'avait laiss chapper d'un dfil o il tait enferm avec ses lgions.
152 - C'est l que, du temps de Pausanias, qui vivait sous les Antonins, on voyait encore son tombeau dans le bois sacr d'Apollon Smynthen, avec une pitaphe en vers lgiaques, grave sur une colonne, et dont voici le sens : Je suis cette fameuse Sibylle qu'Apollon voulut avoir pour interprte de ses oracles; autrefois vierge loquente, maintenant muette sous ce marbre, et condamne un silence ternel. Cependant, par la faveur du dieu, toute morte que je suis, je jouis encore de la...
ii - Dictionnaire pour l'intelligence des auteurs classiques grecs et latins, tant sacrs que profanes, par Fr. SABBATHIER. Pari, 1815, in-8. (Tome 37e et dernier.) 6 Dit (Le) de menage, pice en vers du XIV' sicle , publi, pour I premire fois par MG -S.
464 - Circe; et, pour dguiser la faiblesse de sa sant , il assista des jeux militaires , et mme lana des javelots sur un sanglier qu'on avait lch dans l'arne : mais l'effort qu'il fit lui donna un point de ct ; et ayant senti la fracheur de l'air aprs s'tre chauff, il se trouva plus dangereusement malade.
464 - ... affect : tantt il en avait honte et cherchait les cacher ; tantt il feignait de les mpriser et les publiait lui-mme. Rien ne le piqua plus qu'une lettre d'Artaban, roi des Parthes, qui lui reprochait ses meurtres, sa lchet, ses dbauches et ses parricides, et qui l'exhortait se faire une prompte justice et satisfaire, par une mort volontaire, la haine des citoyens. Enfin, devenu odieux lui-mme, il ne put s'empcher de laisser entrevoir le malheureux tat de son...
464 - Pendant le temps de sa retraite Capre, il essaya deux fois de revenir Rome. La premire fois il vint sur une trirme jusqu'auprs des jardins de Csar : des soldats rangs sur les bords du Tibre avaient ordre d'carter tous ceux qui auraient voulu venir au-devant de lui. La seconde fois il s'avana par la voie Appienne jusqu' sept milles de Rome; mais, content d'en avoir vu les murailles, il retourna sur ses pas. Un prodige , dit-on, l'y dtermina (car au premier voyage on ne sait...
497 - Il s'appliqua l'tude de la langue grecque, et tmoigna en toute occasion le cas qu'il en faisait. Il dit un Barbare qui parlait devant lui grec et latin : vous SAVEZ MES DEUX LANGUES. En recommandant l'Achae au snat , il dit qu'il tait attach cette province par le got des mmes tudes. Souvent il rpondit en grec aux ambassadeurs de la Grce , et cita des vers d'Homre sur son tribunal : toutes les fois qu'il avait fait prir un conjur ou un ennemi , il donnait au tribun...
459 - Il fit connatre son aversion pour ses proches, d'ahord l'gard de son frre Drusus dont il fit voir une lettre o il tait question d'obliger Auguste se dmettre de l'empire ; ensuite l'gard de tous les autres. Il fut si loign d'adoucir en rien l'exil de sa femme Julie, qu'il lui fit dfendre de sortir de sa maison et de voir qui que ce ft, quoiqu...
456 - Archelaiis , roi de Cappadoce. Il rduisit le royaume de ce dernier en province romaine. XXXVIII. Pendant les deux premires annes qui suivirent son avnement l'empire, il ne mit pas le pied hors de Rome; et dans la suite il n'alla que dans les villes voisines , jamais plus loin qu'Antium , et ne s'absenta que rarement et pour peu de jours : cependant il annona souvent qu'il visiterait les provinces et les armes. Chaque anne, il prparait son dpart...
206 - Barbares qui troubloient cette province ayant rafrachi le souvenir de ses exploits en Germanie , il obtint les ornemens de triomphateur ; et de retour Rome , il fut honor de trois de ces sacerdoces qui toient possds par les premiers citoyens. Il passa ensuite plusieurs annes dans une vie prive , rang dans son domestique , conome dans sa dpense , se piquant d'une frugalit antique , qui lui attira des louanges tant qu'il vcut simple particulier; mais qui parut petitesse etlsine,...