Oeuvres de Plutarque, 8

 

 - 

.

-

458 - Comme le fuccs de fes entreprifes dpendoit beaucoup de l'expdition , il accoutumoit fes foldats marcher en diligence , & tre prts toute heure , tant de nuit que de jour. Ses troupes avoient honte de fe plaindre des fatigues , quand elles voyoient que leur Gnral en prenoit fa part , & qu'il ne s'expofoit pas moins que le...
114 - Cette connoissance lui fit comprendre combien il toit de son intrt en toutes faons de se l'assurer pour ami. Latinus avoit une fille unique , nomme Lavinie. Il avoit contract quelques engagemens de la marier Turnus , prince qui toit neveu ou du moins parent de la reine Amate. Mais il crut que le mrite du prince Troyen pouvoit le dispenser de garder trop religieusement ses promesses; et nonobstant toutes les oppositions que fit la reine en faveur du prince son parent, il maria sa...
253 - Cornicule, agissoit plutt comme un juge qui excute une sentence contre des tratres et des rebelles opinitres , que comme un prince engag dans une guerre contre un ennemi qui a de l'honneur, et qui se conduit selon les rgles ; et quelque dur que paroisse le traitement qu'il leur fit , on ne peut pas dire qu'il fut injuste.
368 - Thron , dans la premire pouvante du peuple , avoit t oblig de faire condamner : il fit aussi plusieurs nouvelles portes dans les endroits des murailles les plus propres pour faire entrer les choses dont la ville pouvoit avoir besoin.
324 - Brutus parla avec force contre cette requte. Il dit qu'il toit d'avis qu'on retnt les biens des Tarquins , pour ddommager en quelque faon la Rpublique, des maux qu'elle avoit...
92 - Ne pouvant fe refoudre .refter tranquille tandis que les Troyens toient menacs par les Grecs d'une ruine prochaine , pour des crimes qu'ils n'avoient point commis ; quand il vit que la guerre toit invitable , il prit volontiers les apmes & fe joignit aux autres pour dfendre la.
261 - Romains les transfuges et les prisonniers sans ranon , de remettte leurs matres tous les esclaves qu'ils avoient enlevs dans leurs courses , de restituer ou payer aux gens de la campagne ce qu'ils leur avoient emport, en un mot , de rparer tous les torts qu'ils avoient faits sur les terres de la rpublique ; leur promettant que s'ils remplissoient exactement ces conditions...
268 - Ce pays tant trsriche et trs-abondant , il rsolut enfin d'en tirer ce qui lui toit ncessaire pour faire subsister et pour entretenir son arme. Il y fit trois courses conscutives , et dsola tellement les terres les plus fertiles , qu'il mit ces pauvres peuples hors d'tat de recueillir ni bl , ni vin , ni fruits pendant trois ans. Il ravagea de la mme manire les campagnes de Gr , qui toit une des plus grandes villes , des plus peuples et des plus riches de l'Etrurie.
264 - Quelqu' envie qu'eussent les deux armes d'en venir aux mains, il n'y eut cependant aucune action gnrale. Mais Tarquin , sans donner bataille , ruina entirement les affaires des Sabins par un stratagme qui est un des plus remarquables de l'antiquit. Voici de quelle TARQUIN L'ANCIEN.
336 - Plbiens dans l'ordre des Patriciens. Les biens du Roi furent partags entre le petit peuple > ou flon d'autres , on les lui abandonna piller , & chacun en prit ce qu'il voulut ; on dtruifit aufl le palais.