Origine de tous les cultes, ou, Religion universelle. 3 tom. [and] Planches. 10 tom. [and] Atlas, 8

 

 - 

.

-

210 - Il parut encore un grand prodige dans le ciel : c'tait une femme revtue du soleil, qui avait la lune sous ses pieds, et une couronne de douze toiles sur sa tte (a).
345 - Et les fondements de la muraille de la ville taient orns de toutes sortes de pierres prcieuses. Le premier fondement tait de jaspe, le second de saphir, le troisime de calcdoine, le quatrime d'ineraude ; 20.
403 - Alors le septime ange sonna de la trompette, et on entendit de grandes voix dans le ciel, qui disaient: Le rgne de ce monde a pass notre Seigneur et son Christ, et il rgnera dans les sicles des sicles. Amen.
318 - Et j'entendis une grande voix qui venait du trne, et qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes; et il .demeurera avec eux, et ils seront son peuple; et Dieu, demeurant luimme au milieu d'eux, sera leur Dieu.
328 - Venez, et je vous montrerai l'pouse qui a l'agneau pour poux. 10. Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne; et il me montra la ville, la sainte Jrusalem, qui descendait du ciel venant de Dieu, 11.
318 - Aprs cela je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle ; car le premier ciel et la premire terre avaient disparu ; et la mer n'tait plus.
293 - Il prit le dragon, l'ancien serpent, qui est le diable et satan, et l'enchana pour mille ans.
230 - Dieu, pour blasphmer son nom et son tabernacle, et ceux qui habitent dans le ciel. 7. 11 lui fut aussi donn le pouvoir de faire la guerre aux saints, et de les vaincre ; et la puissance lui fut donne sur les hommes de toute tribu, de tout peuple , de toute langue et de toute nation.
260 - Dieu leur a mis dans le cur d'excuter ce qu'il lui plat, qui est de ne donner leur royaume la bte, jusqu' ce que les paroles de Dieu soient accomplies. ' 18. Et quant la femme que vous 'avez vue, c'est la grande ville, qui rgne sur les rois de la terre.
168 - Montez ici, et je vous montrerai les choses qui doivent arriver l'avenir. 2. Et ayant t soudain ravi en esprit, je vis au mme instant un trne dress dans le ciel, et quelqu'un assis sur ce trne. 3. Celui qui tait assis paraissait semblable une pierre de jaspe et de sardoine ; et il y avait autour de ce trne un arc-en-ciel, qui paraissait semblable une meraude.